RMC Sport

Deschamps prévient Sakho… et les autres

Blaise Matuidi et Mamadou Sakho, deux internationaux français du PSG

Blaise Matuidi et Mamadou Sakho, deux internationaux français du PSG - -

Invité exceptionnel de Luis Attaque ce lundi sur RMC, Didier Deschamps rappelle à certains internationaux en mal de temps de jeu qu’ils doivent trouver une solution avant la fin du mercato. Mamadou Sakho est prévenu.

Une piqûre de rappel, à une semaine de la fermeture du marché des transferts. « Si tu ne joues pas pendant trois semaines, comment tu fais pour être en condition pour disputer un match international ? Ce n’est pas possible. » Ton grave, posture ferme. Didier Deschamps incite certains de ses Bleus à prendre rapidement une décision pour préserver leurs intérêts personnels. Le message, parfaitement clair, est passé ce lundi après-midi dans Luis Attaque, sur RMC, dont le sélectionneur de l’équipe de France était l’invité exceptionnel pour la première émission de la saison.

Deux cas sont évoqués, Mamadou Sakho (PSG) et Bafétimbi Gomis (OL). « Il n’y a pas qu’eux… » souffle Didier Deschamps, en pensant entre autres à Yohan Cabaye (Newcastle), qui refuse d’être aligné alors qu’une offre d’Arsenal a été repoussée par son club et que l’intérêt du PSG est latent. Le défenseur parisien est le seul pour lequel « DD » personnalise sa remarque. « A un moment, je l’ai pris alors qu’il jouait un match sur deux ou trois. Là, depuis le Trophée des champions, il n’a pas foulé la pelouse. Il le sait bien, il ne peut pas espérer être appelé en équipe de France. »

« Il faut un minimum de temps de jeu »

Le patron des Bleus deviendrait-t-il interventionniste en cette fin de mercato, alors qu’il annoncera jeudi les joueurs retenus pour les deux déplacements en Géorgie (6 septembre) et en Biélorussie (10 septembre), capitaux dans la course à la Coupe du monde 2014 ? « Je ne leur demande rien, assure Didier Deschamps. Ils sont libres de gérer leurs carrières. Mais ils le savent très bien, et c’est valable pour tout le monde, il faut un minimum de temps de jeu. Dans certains clubs, la concurrence est là. Mais il faut quand même avoir des minutes sur le terrain, débuter des matchs, pour prétendre à l’équipe de France. » Et avoir la chance de s’envoler pour le Brésil…

A lire aussi :

>> Deschamps : « Ribéry mérite le Ballon d’Or »

>> Deschamps réfléchit à une liste élargie

>> Revivez l'interview de Deschamps dans Luis Attaque

LP