RMC Sport

Mercato: après le transfert avorté de Malcom, l'AS Roma menace d'attaquer Bordeaux en justice

Bien qu'un accord avait été trouvé avec la Roma, les Girondins de Bordeaux ont changé d'avis lundi soir. Malcom s'est engagé ce mardi avec le FC Barcelone. Monchi s'est exprimé sur Roma TV et le club envisage de porter l'affaire en justice.

Que de rebondissements dans le transfert de Malcom! Lundi soir, les Girondins de Bordeaux annonçaient qu'un accord avait été trouvé avec la Roma pour le transfert du Brésilien. Ce qui a permis au FC Barcelone de surenchérir à la dernière minute et d'officialiser le transfert ce mardi pour 41 millions d'euros.

A lire > Le Barça officialise le recrutement de Malcom

L'enchère du FC Barcelone

Monchi, le directeur sportif de la Roma, a expliqué sur la chaîne officielle du club l'ensemble des faits attenant à ce transfert avorté.

"Malcom était un profil que nous recherchions et nous avons entamé des négociations avec Bordeaux et son agent. Nous avons trouvé un accord avec le club et l'agent du joueur lundi à 17h. Le joueur a été autorisé à partir et il devait arriver à Rome à 23h pour effectuer la visite médicale. Trente minutes après l'accord, le président Stéphane Martin a annoncé vouloir faire un communiqué de presse. Nous ne voulions pas cela car le club est côté en bourse mais ils l'ont quand même tweeté. Une heure après ce tweet, la rumeur du FC Barcelone est apparue et un des agents du joueur m'a dit que Bordeaux avait annulé le vol. Le président de Bordeaux m'a dit que l'on devait égaler l'offre. Ce que nous avons fait. Ce mardi, à 11h, son agent m'a dit qu'il avait une réunion avec Bordeaux pour tout régler mais cet après-dit, leur président m'a dit que l'on devait faire encore augmenter l'offre car Barcelone a monté les enchères. Nous n'étions pas intéressés par cette guerre. Nous ne pouvions pas aller plus loin."

L'AS Roma aimerait porter l'action en justice

Monchi a également profité pour menacer Bordeaux de porter l'action en justice et lancer un message aux supporters giallorosso.

A lire > Le revirement de Bordeaux et Malcom amuse bien Twitter

"Nous examinons maintenant s'il y a lieu d'intenter une action en justice. Nous n'avions pas de documents signés mais nous avons eu beaucoup de communications avec leur président et ses agents, qui méritent d'être évaluées. Je suis désolé pour ce qu'il s'est passé mais le club a fait tout son possible. Pallotta (le président de la Roma) voulait augmenter l'offre mais nous nous sommes retirés quand une vente aux enchères a débuté. Nous trouverons un joueur fort comme Malcom ou plus fort que lui."

RT