RMC Sport

Mercato: ces joueurs de l'OL qui pourraient partir à cause de leur attitude

Des problèmes d'attitude au sein du vestiaire pousseraient Juninho, le directeur sportif de l'Olympique Lyonnais, à se séparer de plusieurs joueurs. Le défenseur Marcelo a déjà été mis à l'écart, ce mardi.

L’heure du grand ménage a peut-être sonné à l’Olympique Lyonnais. Ce mardi, le club a mis à l’écart de son groupe professionnel son défenseur central Marcelo pour son attitude après la déroute face à Angers ce week-end (3-0). Le Brésilien n'est toutefois pas le seul à agacer: d'autres problèmes d’attitude sont à déplorer dans le groupe rhodanien. Ce qui pourrait avoir une influence considérable sur la fin du mercato lyonnais.

D'une manière générale, "il faut dégonfler des têtes", glisse-t-on au sein du club. "Il faudrait un stage dans une ville qui s'appelle humilité", entend-on également sur le ton de la plaisanterie, à cause de problèmes d'impolitesse, d'irrespect et de suffisance concernant plusieurs joueurs. Si Marcelo fait office d'exemple, il n’est pas le seul élément de l'effectif dans le collimateur. Juninho, qui a établi un lien très solide avec Peter Bosz et possède la confiance du staff en interne, a décidé de prendre le taureau par les cornes.

Mendes, Cornet, Aouar, mais aussi Cherki et Slimani

Avant même l’arrivée de l'entraîneur néerlandais, le directeur sportif brésilien avait déjà ses idées sur des joueurs, mais a attendu l’avis de Bosz pour s’activer sur le marché. Il va désormais agir, ce qui rendra les deux dernières semaines d'août très intenses. Certains des joueurs visés sont sur le départ depuis un moment, mais leur dossier pourrait s’accélérer.

C’est le cas, par exemple, de Maxwel Cornet, pour qui Burnley a formulé une offre financièrement intéressante pour l’OL, mais qui préférerait personnellement rejoindre le Herta Berlin. Le départ de Thiago Mendes - les commentaires de sa compagne font grincer des dents - est également souhaité. Quant à Houssem Aouar, il pourrait finalement partir à un prix plus bas que ce qui était auparavant réclamé par le club.

Des noms plus surprenants sont aussi sur cette liste de potentiels transférables, si l’offre est suffisamment conséquente, dont Rayan Cherki, grand espoir du club, qui fête ses 18 ans ce mardi. Islam Slimani, qui n'est pourtant arrivé qu'en janvier, serait également concerné.

CP avec EJ