RMC Sport

OL: ce qu'il s'est passé avec Marcelo après le match à Angers

L'attitude de Marcelo dans le vestiaire après la défaite face à Angers (3-0) lui a valu d’être mis à pied par l’Olympique Lyonnais, pour "comportement inapproprié", ce mardi.

Sauf revirement de situation improbable, Marcelo ne devrait plus jamais revêtir le maillot de l’Olympique Lyonnais en Ligue 1. Le défenseur brésilien a été écarté du groupe professionnel ce mardi, pour "comportement inapproprié dans les vestiaires à l'issue du match disputé à Angers", comme l’a expliqué le club dans son communiqué. Malgré sa responsabilité dans la lourde défaite des Gones (3-0), il a notamment affiché un sourire peu approprié lors d’une prise de parole de Léo Dubois après le coup de sifflet final.

Capitaine de l’équipe, Dubois avait tenu à faire passer un message fort après le match raté du week-end. Le rictus de Marcelo pendant ce discours aurait fait vivement réagir le vestiaire. Il a en tout cas causé la colère de Peter Bosz.

L’entraineur lyonnais a immédiatement quitté le vestiaire pour aller voir Juninho, son directeur sportif, et Vincent Ponsot, directeur général du football, et prendre immédiatement une décision sur son cas, comme l’avait annoncé L’Équipe. Sa mise à pied lui a alors été signifié.

Bosz: "Il faut se donner à 100 %"

Le déroulement des évènements explique les mots très durs tenus par Bosz en conférence de presse, quelques minutes après l’incident. "Le foot, ça commence par la mentalité de vouloir gagner, avait pesté le Néerlandais. Il faut se donner à 100 %. C'est ce que j'ai aimé à Angers, et que je n'ai pas vu dans mon équipe. Qu'est-ce qu'on a fait avec le ballon ? Rien. On n'a rien fait, on n'a pas joué vite, rien."

Au cours du match, Marcelo avait notamment inscrit un but contre son camp, sur une mauvaise passe en retrait à son gardien. Ce qui ne l'a pas empêché de dire après le coup de sifflet final, en donnant son maillot aux fans du parcage: "C'est quoi le problème?"

Pas dans les plans du coach

Il pourrait désormais vouloir résilier son contrat pour rebondir ailleurs, à 34 ans, alors que la décision concernant sa sanction a été "unanime" au sein des dirigeants du club. Le central ne rentrait de toutes façons pas dans les plans de Bosz, qui en avait fait son quatrième, voire cinquième choix dans sa hiérarchie. Son attitude suffisante hors des terrains, en plus de ses capacités techniques, lui était reproché.

Marcelo avait pourtant prolongé son contrat en mars dernier jusqu’en 2023, après une mi-saison plutôt réussie. Arrivé au club en 2017, il avait déjà eu des soucis extrasportifs par le passé, manquant d’en venir aux mains avec des ultras lors d’un déplacement européen à Benfica en 2019.

CPa avec Edward Jay