RMC Sport

Mercato: l'agent de Giroud ouvre la porte à un départ mais refroidit les pistes françaises

Alors qu'Olivier Giroud est très peu utilisé à Chelsea depuis le début de la saison, son agent Michaël Manuello a fait le point sur sa situation pour Foot Mercato. Le conseiller reconnaît qu'un départ hivernal est envisageable. Mais si tel est le cas, ce ne sera sans doute pas pour revenir en France.

154 minutes sur le terrain avec Chelsea, 424 avec l'équipe de France. C'est ce que l'on appelle le paradoxe Olivier Giroud. Depuis début septembre, l'attaquant tricolore a joué presque trois fois plus en sélection qu'en club, où il est repassé numéro 3 dans la hiérarchie des attaquants, derrière Timo Werner et Tammy Abraham. Une situation un brin préoccupante à sept mois de l'Euro, sur laquelle est revenu son agent, Michaël Manuello, dans un entretien avec Foot Mercato.

Si le représentant "relativise" d'abord le manque de temps de jeu de son poulain à Chelsea, il reconnaît tout de même que l'avenir ne s'annonce pas forcément radieux au sein du club londonien. Et ouvre la porte à un départ. "Il ne faut pas être aveugle, Frank Lampard a décidé de remettre Tammy Abraham devant lui, glisse Manuello. (...) Effectivement si ça continue dans ce sens-là, alors oui en décembre on va se retrouver comme en décembre 2019."

A devoir chercher une équipe pour se relancer. "Il faut être honnête et c'est vrai que si ça continue, il faudra, d'abord pour lui, qu'il vive d'autres émotions, poursuit l'agent."

"Si jamais il peut découvrir encore une nouveauté, il ira vers la nouveauté"

Manuello, qui rappelle que Chelsea n'aura cette fois pas d'option pour garder Giroud un an de plus, ne veut toutefois pas rentrer dans le concret au moment d'évoquer un éventuel nouveau club. 

Une chose est sûre, l'attaquant de 34 ans ne cherchera pas à revenir en France, comme il l'a dit à plusieurs reprises. "Ce n'est pas une priorité, confirme son conseiller. C'est toujours envisageable en fonction de ce qui se présentera, ce n'est pas exclu, mais ce n'est pas une priorité. En terme d'émotions, il y a d'autres choses à vivre. Il a joué en France et il a été champion avec Montpellier. Aujourd'hui, il n'est pas qu'à la recherche de temps de jeu. Il est en recherche de plaisir, de qualité de vie et d'émotions fortes. Donc si jamais il peut découvrir encore une nouveauté, il ira vers la nouveauté."

A moins... qu'un club de Premier League ne se signale. "Un nouveau club anglais avec des objectifs peut aussi le faire réfléchir car la grande différence avec la Premier League, c'est que ça reste un championnat hors norme, qui offre un plaisir différent, ajoute Manuello. Donc si un vrai bon club de Premier League venait, oui ça pourrait peser."

CC