RMC Sport

Mercato: Laporta a tenté de faire revenir Neymar au Barça cet été

Dans une interview accordée à la chaine catalane Esport3, Joan Laporta, président du FC Barcelone, a confié avoir approché Neymar pour tenter de le recruter cet été, tout en reconnaissant que le fair-play financier ne lui aurait pas permis d’y parvenir.

Joan Laporta a démarré son nouveau mandat de président du FC Barcelone avec de grosse ambitions. Elu en mars dernier, le dirigeant s’imaginait frapper fort sur le marché des transferts l’été dernier. Dans une interview accordée à l’émission ‘Onze’ de la chaine catalane Esport3, il a confié qu’il avait contacté le clan Neymar pour tenter de faire revenir la star brésilienne (29 ans) quatre ans après son départ du PSG.

"Il a pris contact. Il voulait venir."

"Nous avons essayé de recruter Neymar, a déclaré le président barcelonais. Parce qu'à l'époque, cela semblait intéressant de le signer. Il a pris contact. Il voulait venir. Nous avons interprété le fair-play (le règlement salarial de la Liga, ndlr) d'une manière différente. Si nous avions su, nous n'aurions pas fait cette offre."

S’il avait poussé pour quitter Paris en 2019 et revenir en Catalogne, le Brésilien a changé depuis. Il a officiellement prolongé son contrat avec le PSG jusqu’en 2025 en juin dernier. Quelques semaines plus tard, il a aussi vu l’un de ses souhaits les plus chers se réaliser: rejouer avec Messi.

>> Suivez toutes les infos mercato EN DIRECT

En décembre 2020, il avait lâché une petite bombe en clamant sa volonté de retrouver son ami sous le même maillot au plus vite. "C'est ce que je veux le plus, pour prendre du plaisir avec lui encore, avait-il lâché à ESPN après un match de Ligue des champions. Cela pourrait être n'importe où, ça ne me pose aucun problème! Mais je veux rejouer avec lui, c'est certain. C'est sûr, il faut qu'on le fasse l'année prochaine."

Cela s’est donc produit en raison de l’incapacité du Barça - en pleine crise financière - de proposer une prolongation de contrat à son joueur. "Ce qu'il s'est passé avec Messi a été expliqué, a rappelé Laporta, lundi. Il y a des données objectives, chacun peut les consulter. Nous avons été mis sous pression (par la Liga) pour signer l'accord avec le fonds d'investissement CVC. Nous n'avions aucune marge. Il y avait pourtant un pré-accord. La Liga semblait sur le point d'accepter, mais ensuite elle a dit non vu qu'il n'y avait pas d'accord avec CVC. Nous ne voyions pas ce que nous pouvions faire d'autre."

NC