RMC Sport

Mercato: pourquoi le marché français va devoir faire une pause d'un mois

Si la saison 2019-2020 a été perturbée par la crise sanitaire, il en est de même pour le mercato estival. Après une première fenêtre franco-française, le marché des transferts va temporairement être fermé dans l’Hexagone, pour ensuite rouvrir jusqu’en octobre. Explications.

L’arrêt de la saison en France n’a pas été simple, c’est un euphémisme, mais la suite ne le sera pas non plus. Notamment en ce qui concerne le mercato. Alors qu’habituellement, le marché des transferts estival courrait du 10 juin au 31 août (environ) dans l’Hexagone, le calendrier a été totalement perturbé cette année. En raison de la crise sanitaire, mais aussi des choix des instances dirigeantes…

Les autres grands championnats ayant repris, ces derniers ont fait le choix, logique, d’ouvrir leur mercato une fois la saison achevée. En Espagne, le marché débutera ainsi le 4 août, l’Italie a fait le choix du 1er septembre, et l’Allemagne, qui vient d’achever la Bundesliga, a opté pour le 15 juillet (plus ce mercredi 1er juillet pour enregistrer les opérations déjà annoncées). Avec, à chaque fois, une même date de fin, celle du 5 octobre (à confirmer), qui correspond à la veille de l’enregistrement des listes de joueurs pour la phase de poules de la Ligue des champions. Sauf qu’en France, l’histoire est plus compliquée.

Une limite de douze semaines au maximum

Début juin, la LFP a décidé d’ouvrir pour la première fois un mercato franco-français (8-30 juin), afin de permettre aux clubs nationaux de faire quelques opérations entre eux, et surtout de booster un peu la colonne recettes avant la clôture des comptes à la fin du mois. Le plan initial était d’enchaîner sur un mercato normal, et donc international, jusqu’au 5 octobre. Ce ne sera pas possible.

Pourquoi? Parce que la Fifa a fixé une durée maximale de 12 semaines de mercato pour chaque championnat. Et que le mercato franco-français, contrairement à ce que pensait la Ligue, a déjà entamé ce crédit de 12 semaines… Si l’on enlève les 3 semaines déjà écoulées depuis le 8 juin, la France n’a plus "droit" qu’à 9 semaines de transferts. Or, la date de fin ciblée, celle du 5 octobre, tombe dans 14 semaines.

Une pause dans les homologations, pas dans les tractations

Pour solutionner ce problème, la LFP doit donc couper le mercato français en deux, avec une longue pause au milieu. Comme l’indique le dernier document de la Fifa sur les périodes de transferts, le marché français en cours s’arrêtera le 9 juillet. Il restera alors à la Ligue 1 un crédit de 8 semaines de mercato, qui devrait logiquement conduire à l’ouverture d’une seconde fenêtre allant du 10 août au 5 octobre, en même temps que les voisins.

Que se passera-t-il entre le 9 juillet et le 10 août? Concrètement, les clubs français pourront toujours travailler sur le recrutement, et même annoncer des signatures. Mais d’un point de vue administratif, les transferts ne pourront être homologués, et donc les éventuelles recrues ne pourront pas jouer de matchs officiels. "Heureusement", seules les finales de Coupe de France (24 juillet) et de Coupe de la Ligue (31 juillet) sont programmées durant cette période.

Les dates de mercato en Europe (sous réserve de modifications) :

  • France : du 8 juin au 9 juillet, puis du 10 août au 5 octobre
  • Allemagne : du 15 juillet au 5 octobre (+1er juillet)
  • Espagne : du 4 août au 5 octobre
  • Italie : du 1er septembre au 5 octobre
  • Angleterre : à définir
CC