RMC Sport

Mercato: Tottenham en pourparlers avancés avec l'OL pour Andersen

Prêté du côté de Fulham cette saison, Joachim Andersen s'est relancé en Angleterre, malgré la relégation des Cottagers. D'après le quotidien danois BT, le défenseur de l'OL plaît à Tottenham qui est en discussions avancées pour le recruter.

L'Olympique Lyonnais pourrait recevoir un joli chèque dans les prochaines semaines. Prêté en Angleterre après une première saison délicate à l'OL, Joachim Andersen n'a pas laissé indifférent de l'autre côté de la Manche. Performant avec Fulham (1 but et 1 passe décisive en 31 rencontres), le défenseur danois s'est relancé avec les Cottagers même s'il n'a pas pu empêcher la relégation des siens en Championship.

>> Les infos mercato en direct

Les performances du défenseur central de 25 ans ont éveillé l'intêret d'un autre club anglais plus ambitieux. D'après les informations du quotidien danois BT, Tottenham serait désormais en discussions avancées pour s'attacher les services du défenseur lyonnais.

Arrivé à l'OL en 2019 en provenance de la Sampdoria contre la somme de 24 millions d'euros, le défenseur danois n'a jamais convaincu le club rhodanien qui ne semble pas l'inclure dans ses plans pour l'année prochaine.

L'OL veut rentrer dans ses frais

Dans son podcast 'The Transfer Window', BT indique qu'il est quasiment certain que Joachim Andersen continue sa carrière en Premier League. Les Spurs seraient en pourparlers avancés avec l'OL et tiendraient la corde.

De son côté, Joachim Andersen est pleinement concentré sur l'Euro qu'il prépare avec le Danemark, qui a livré une belle opposition à l'Allemagne (1-1) pour son premier match amical.

Le quotidien généraliste danois confie que l'opération pourrait prendre un certain temps à se mettre en place et que le Danois pourrait décider d'étudier son avenir que seulement après l'Euro alors que l'OL serait ouvert à une vente. Elle pourrait néanmoins se conclure pour près de 30 millions d'euros, garantissant une plus-value à l'OL qui ne veut pas perdre d'argent dans l'affaire.

Luca Demange