RMC Sport

Mourinho dresse le portrait-robot de son futur club

Dans une interview accordée au Telegraph, José Mourinho explique qu’il a bien l’intention de retrouver un poste d’entraîneur à court terme. Mais il lui faudra un club qui correspond à ses attentes.

Son aventure à Manchester United s’est peut-être terminée en eau de boudin, mais José Mourinho n’est pas dégoûté du football. Deux mois après son licenciement, le technicien portugais officie déjà comme consultant sur plusieurs chaines étrangères et a bien l’intention de retrouver un banc de touche, sans trop attendre.

Mais comme il l’a expliqué dans un entretien au Telegraph, son premier à un journal depuis son départ de United, il sera exigeant quant au choix de sa future destination. Et le club qui l’accueillera devra répondre à des critères bien précis.

Ambition et empathie

"Ce doit être un club qui n’est pas forcément un chasseur de trophées dans l’immédiat, mais qui ambitionne de le devenir, indique-t-il. Si c’est un club sans ambition, je n’irai pas. J'ai refusé une offre lucrative parce que je veux un football de haut niveau et des ambitions au plus haut niveau. C'est ma deuxième exigence."

Et la première? "La première, c’est ‘l’empathie structurelle’, poursuit le Special One. Je veux travailler avec des gens que j'aime. Des gens avec qui je suis heureux, avec qui je partage les mêmes idées. Je ne veux pas être dans une contradiction permanente entre ce que je pense et ce que les autres pensent."

Reste à savoir si ce club parfait existe… "C'était ce que j'avais à l'Inter. Il y a des clubs comme ça, veut croire Mourinho. Et c’est normalement un élément moteur d’une équipe performante."

CC