RMC Sport

OL: Juninho veut encore des recrues... mais ne sait pas à quels postes

Après le départ de Nabil Fekir pour le Betis Séville et des résultats compliqués en préparation, l'OL pourrait encore recruter. Juninho laisse entendre que le mercato n'est pas terminé... sans être très sûr des postes à combler.

Difficile de faire plus flou. Dans un entretien accordé ce lundi à OLTV, Juninho laisse entendre que le club rhodanien pourrait encore recruter d'ici la fin du mercato. Sauf que le directeur sportif de l'OL ne sait pas encore à quel poste. 

"Notre mercato n’est pas terminé, précise le Brésilien. On va encore essayer d’aller chercher d’autres joueurs, même si on n’a pas encore décidé à quel(s) poste(s). C’est le coach qui aura le dernier mot. Mais on est satisfait de ce mercato même s’il ne faut pas oublier que l’on a perdu Ndombele, Mendy et Fekir, trois joueurs titulaires. Ça casse un peu notre rythme, mais ça ne veut pas dire que l’on va continuer comme ça. Il faut analyser cas par cas."

Pas forcément besoin de milieu

Le départ du capitaine Nabil Fekir pour le Betis Séville laisse un vide. Mais il n'est pas certain qu'il y aura encore une ou des recrues lyonnaises dans ce secteur de jeu.

"C’est normal d’entendre parler d’un numéro 8 dans la presse avec le départ de Nabil. Il jouait derrière l’attaquant mais pouvait jouer le rôle de troisième milieu. Est-on besoin d’un milieu supplémentaire?, interroge Juninho. Si tu joues en 4-3-3, il y a deux joueurs pour chaque poste. Seul le poste d’Houssem (Aouar) n’est pas doublé." En clair, ce n'est pas tellement une priorité. 

Lyon a connu une préparation un brin compliquée, avec de gros problèmes défensifs. Victorieux d'Arsenal (2-1), le groupe de Sylvinho s'est incliné contre le Servette FC (2-1), le Genoa (4-3), Liverpool (3-1) et Bournemouth (3-0). Mais Juninho ne se veut pas alarmiste. 

"Le problème n’est pas individuel mais collectif"

"On ne veut pas non plus accélérer notre mercato. On est satisfaits des joueurs qu’on a et on fait confiance à cet effectif. Le problème n’est pas individuel mais collectif. L’équipe doit mieux vivre ensemble et assurer les uns pour les autres. C’est à partir de là, quand tu arrives à construire une bonne atmosphère, que les individualités vont se dégager. Il faut simplement regarder les champions, c’est comme ça qu’ils jouent. Il n’y a pas de joueurs qui veulent jouer le ballon seul. Il faut jouer pour les autres, changer notre mentalité." Façon de faire passer un message.

A.Bo