RMC Sport

Ligue 1: PSG, OL, OM, Monaco... les grandes tendances à une semaine de la reprise

A une semaine de la reprise de la Ligue 1, les états de forme diffèrent. Si certains clubs ont montré qu’ils étaient prêts, d’autres ont manqué l’occasion d’accumuler de la confiance. La faute à des revers en préparation et à des recrutements loin d'être bouclés.

Plus qu’une semaine à patienter pour tous les amoureux de la Ligue 1. Le coup d’envoi de la saison 2019-2020 sera donné vendredi avec un duel entre Monaco et l'OL en ouverture (20h45). La première journée se terminera dimanche soir avec PSG-Nîmes au Parc des Princes (21h). A quelques jours de la reprise, certains clubs ont des raisons d’être confiants au regard de leur préparation et de leur mercato, alors que d’autres peuvent légitimement nourrir quelques inquiétudes.

Fort de son expérience, de son effectif cinq étoiles, de sa victoire face au Stade Rennais (2-1) lors du Trophée des champions et de son recrutement intéressant avec les arrivées d’Abdou Diallo, Ander Herrera ou encore Pablo Sarabia, Paris s’avance évidemment comme l’immense favori. Marquinhos a d’ailleurs prévenu la concurrence: "On va faire les efforts pour être une équipe très agressive. On a du talent et on sait qu’on va faire mal." Reste toutefois à savoir dans quel sens va avancer le dossier Neymar. Comme expliqué par RMC Sport, la volonté du Brésilien est de quitter Paris pour retourner au Barça.

Lille doit gérer l'après-Pépé

Dauphin du PSG la saison dernière, Lille s’est également montré actif depuis le début de l’été sur le marché des transferts. Avec des départs de joueurs très importants: Youssouf Koné (Lyon), Thiago Mendes (Lyon), Rafael Leao (AC Milan) et surtout Nicolas Pépé (Arsenal). Les Dogues vont devoir apprendre à se débrouiller sans leur génie ivoirien, auteur de 22 buts et 11 passes décisives la saison passée en Ligue 1.

Certes, le club de Gérard Lopez s’est aussi renforcé, avec les signatures notamment de Benjamin André, Timothy Weah et Victor Osimhen, mais il leur faudra sans doute un temps d’adaptation. En préparation, les Lillois restent sur des défaites contre le Celta Vigo (1-0) et la Roma (3-2). Qu’ils se rassurent toutefois, leur futur adversaire en championnat avance encore plus dans le flou. Car c’est peut-être seulement avec un entraîneur intérimaire que se présenta le FC Nantes samedi prochain au stade Pierre-Mauroy. Lassé par son manque d’emprise sur le mercato et par ses relations tendues avec Waldemar Kita, Vahid Halilhodzic a préféré quitter son poste vendredi.

L'inquiétude à Nice et Nîmes

En attendant qu’un technicien confirmé soit nommé, la direction nantaise a laissé les clés du camion à son ancien adjoint, Patrick Collot, et au préparateur physique, Cyril Moine. Plus au sud, à Nice, ce sont les résultats et l’absence de recrues qui posent problème. Les Aiglons ont tout à tour été corrigés par Burnley (6-1) et Wolfsburg (8-1). Alors qu’il a vu partir Allan Saint-Maximin à Newcastle, Patrick Vieira a érigé en priorité le recrutement d’un attaquant. Mais, pour l’instant, seul le jeune milieu de terrain Khephren Thuram (18 ans) est arrivé en provenance de Monaco.

Des renforts sont également attendus à Nîmes, où Bernard Blaquart ne cache plus sa frustration. Comme il l’a expliqué à RMC Sport, l’entraîneur des Crocos juge pour l’instant le mercato de son club "très mauvais". Près d’une dizaine de joueurs sont partis, dont Téji Savanier (Montpellier), Jordan Ferri (Montpellier), Denis Bouanga (Saint-Etienne) ou encore Sada Thioub (Angers). L’effectif de Monaco doit aussi évoluer. Après une saison galère bouclée à la 17e place, le club du Rocher a enregistré les signatures de Benjamin Lecomte et Gelson Martins, mais doit encore attirer quatre joueurs "confirmés", selon les déclarations de son vice-président Oleg Petrov.

L'OM enchaîne, l'OL loin du compte

Le capitaine Radamel Falcao, buteur samedi en amical contre la Sampdoria (1-0), pourrait lui partir en cas "d’offre exceptionnelle". Ça devrait également encore bouger à l’OM, qui est sur le point de boucler l’arrivée de l’attaquant argentin Dario Benedetto. Sur le plan comptable, Marseille a réussi sa tournée américaine en remportant la première édition des EA Ligue 1 Games, un nouveau tournoi amical lancé par la LFP, avec des succès contre Bordeaux (2-1) et Saint-Etienne (2-1). Successeur de Rudi Garcia, André Villas-Boas a fixé une mission claire à son groupe: "L’objectif principal, c’est le podium. Mais on veut jouer les Coupes pour les gagner. C’est très important pour nous."

Du côté de Lyon, les caisses ont été bien remplies avec les ventes de Ferland Mendy (Real Madrid), Tanguy Ndombélé (Tottenham) ou encore Nabil Fekir (Betis), alors que Youssouf Koné, Joachim Andersen et Thiago Mendes ont été achetés. Côté terrain, les hommes de Sylvinho ont montré de sérieuses lacunes, surtout défensives, lors de leurs défaites contre Liverpool (3-1) et Bournemouth (3-0). Au total, les Gones ont perdu quatre de leurs cinq matchs de préparation. Ils s’étaient seulement rassurés en dominant Arsenal (2-1) grâce à un doublé de Moussa Dembélé.

Défait samedi par Newcastle (2-1), les Verts ont également rappelé qu’ils n’étaient pas prêts à 100% et que leurs nombreuses recrues (Denis Bouanga et Ryad Boudebouz) devaient encore trouver des automatismes avec leurs nouveaux coéquipiers. La pré-saison s’est mieux passée pour le promu brestois, qui n’a perdu aucun de ses cinq matchs disputés: quatre victoires contre Lorient (2-1), Guingamp (2-1), Rennes (1-0) et Nantes (1-0), et un nul contre Levante (1-1). Strasbourg a également engrangé de la confiance en se qualifiant pour le troisième tour préliminaire de la Ligue Europa aux dépens du Maccabi Haïfa. Tout comme Reims, qui a notamment battu Metz (2-0), Dijon (3-1) et Sheffield (3-1).

R.R