RMC Sport

PSG: Wenger raconte le jour où Mbappé a failli signer à Arsenal

Arsène Wenger a expliqué, au micro de beIN Sports, qu'il avait essayé de faire venir Kylian Mbappé à Arsenal il y a quelques années. Mais le jeune attaquant français avait préféré poursuivre sa progression à Monaco.

Voir Kylian Mbappé porter à l'avenir le maillot des Gunners semble impossible. Parce que le Français se sent bien à Paris, comme il l'a répété mardi soir après son triplé au Camp Nou, et parce qu'Arsenal n'a pas le standing du PSG aujourd'hui. Ni celui du Real Madrid, Liverpool ou Manchester City, sans doute les seuls clubs susceptibles de l'intéresser et suffisamment armés financièrement pour le recruter. Mbappé à Arsenal, ça aurait pourtant pu se faire il y a quelques années.

C'est ce qu'a raconté Arsène Wenger mardi sur le plateau de beIN Sports. "J'étais chez lui au moment où il ne savait pas s'il devait prolonger son contrat avec Monaco. Il aurait pu venir à Arsenal gratuitement. Je pense que chaque club a plein d'histoires comme celle-là. A Milan, à Manchester, à Arsenal, à Chelsea... Il y a ce genre d'histoires partout", a expliqué l'ancien manager des Gunners (1996-2018). Plutôt que de partir à l'étranger avant même ses 18 ans, Mbappé a choisi de poursuivre sa progression en Principauté, avant de filer au PSG à l'été 2018.

Monaco avait réussi à le garder

"Le joueur vous dira que j'étais chez lui l'année dernière pour essayer de l'avoir ici, parce qu'il était en fin de contrat, mais Monaco a réussi à le garder et la décision a été très, très serrée. Mais je pouvais bien le comprendre aussi parce qu'il a été éduqué là-bas et à la fin il a décidé de rester", avait déjà confié Wenger en mai 2017 dans un entretien donné à beIN Sports.

Actuellement sous contrat avec le PSG jusqu'en 2022, Mbappé s'est exprimé sur son avenir au micro de RMC Sport après son retentissant triplé inscrit face au Barça en huitième de finale aller de la Ligue des champions (4-1).

"Une prolongation ? La question revient souvent, a-t-il répondu. Ce serait con de jouer son avenir sur un match, bon ou mauvais. Si on avait perdu, dire 'je ne vais pas prolonger parce qu’on a perdu', ça aurait été ridicule. Les rumeurs ? Il faut les laisser parler, je n’écoute pas ce que les gens disent. C’est une réflexion sur le long terme, pas sur un match ou deux. J’ai toujours dit que j’étais heureux ici, et avec ce genre de match je suis encore plus heureux."

>> La Premier League et la Ligue des champions sont à suivre sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres

RR