RMC Sport

Saint-Etienne: Anthony Mounier raconte les menaces qu’il a reçues

Anthony Mounier

Anthony Mounier - AFP

Dans une interview accordée à L’Equipe, Anthony Mounier est revenu sur son transfert avorté à l’AS Saint-Etienne. Le milieu de terrain, qui a finalement signé à l’Atalanta Bergame, confirme avoir été victimes de menaces de certains supporters bien décidés à ne pas le voir porter le maillot vert.

Il ne s’attendait pas une ola. Mais il ne s’attendait pas non plus à ce déferlement de haine. Anthony Mounier a dû renoncer à son transfert à l’AS Saint-Etienne lors du mercato hivernal en raison de l’hostilité des supporters, qui lui reprochent son passé de joueur de l’OL et certains de ses propos à l’époque. Dans une interview à L’Equipe, le milieu de terrain, qui a finalement signé à l’Atalanta Bergame, revient sur cette escale mouvementée dans le Forez. En expliquant qu’il était prêt à se confronter à la défiance des fans.

« On a réfléchi à des solutions quitte à ce que je dorme au centre de formation pendant quatre-cinq mois, c’est vrai, quitte à ce qu’une personne de la sécurité soit avec moi au quotidien, explique-t-il. J’étais prêt à rester tout seul, à faire des allers-retours pour voir ma famille. Parce que dans ces conditions-là, c’était sûr, je laissais ma femme et mes enfants en Italie. Si ça restait dans le cadre sportif, entre les sifflets ou les insultes, j’aurais pu le supporter. »

>> OM : Eyraud "choqué" par l'épisode Anthony Mounier

Mounier : « Un mec était prêt à faire six mois de prison »

Mais lors du déplacement à Toulouse, dimanche dernier, il comprend que la situation ne sera pas tenable pour lui : « J’ai vu Jessy Moulin, que je connais depuis tant d’années, s’embrouiller avec les supporters à l’échauffement. Parce que lui, c’est un pur Stéphanois, il est au club depuis 1999 je crois. Mais, même lui, il n’a pas été écouté. Il a demandé aux supporters de me laisser au moins une chance, de voir si je mouillais le maillot. Ils ne voulaient rien entendre. »

>> Saint-Etienne a foiré son mercato, mais Galtier n'en veut pas à ses dirigeants

Au lendemain de ce match au Stadium, Mounier retrouve les dirigeants de l’ASSE, qui lui expliquent que les supporters stéphanois sont clairement opposés à sa venue. Et qu’ils ne changeront pas d’avis. Son départ est acté. Le joueur de 29 ans confie alors avoir reçu des menaces : « Des phrases m’ont été rapportées. C’était plus du domaine de l’intimidation. Elles sont réelles et elles faisaient quand même vraiment peur. Un mec a dit au président qu’il était marié, avec enfants, mais que ça ne lui poserait pas de souci, s’il me croisait, de me démonter et qu’il était prêt à faire cinq ou six mois de prison, pas de problème ! C’est vraiment allé loin. »