RMC Sport

Thauvin révèle le contrat qu'il a refusé à l'OM pour aller au Mexique

Florian Thauvin, suspendu pour le dernier match, a livré ce dimanche sa dernière prestation sous les couleurs de l'OM, lors de la victoire contre Angers (3-2) comptant pour la 37e journée de Ligue 1. En route pour le Mexique, l'attaquant justifie son départ.

Aucune rancune mais le regret de ne pas avoir pu profiter du public au Vélodrome une dernière fois: Florian Thauvin a joué ce dimanche, face à Angers (3-2), son dernier match avec l'OM. En fin de contrat et suspendu pour la dernière rencontre du club phocéen, il s'en va au Mexique, chez les Tigres d'André-Pierre Gignac.

"C'est un choix qui a été difficile pour moi. J'ai eu l'opportunité de continuer à l'OM, je remercie Pablo Longoria, Jorge Sampaoli et Frank McCourt parce qu'ils m'ont fait une super proposition, un contrat de cinq ans avec un plus gros contrat que ce que j'ai actuellement, ils ont tout fait pour me conserver, je leur dit un grand merci, insiste le Français en conférence de presse. Le club démarre un nouveau chapitre, une nouvelle ère et devait avoir un joueur 100% concerné et prêt pour relever ce défi. Il était temps pour moi de découvrir autre chose."

"Le club méritait un joueur prêt à soulever des montagnes"

"L'OM est fantastique, le plus beau club français, mais c'est un club fatigant, je pense que j'avais fait le tour. J'ai eu envie de découvrir autre chose et surtout ne pas faire de mal à mon club en n'étant pas à 100%. Le club méritait un joueur prêt à soulever des montagnes pour atteindre ses objectifs, j'espère qu'ils arriveront à le trouver", poursuit Florian Thauvin.

Il justifie ensuite son choix de filer à Monterrey: "Concernant le Mexique, le plus important pour moi était de prendre du plaisir. J'ai toujours été amoureux de l'Amérique Latine, ce sont des passionnés de foot. Le foot, c'est avant tout ma passion, je veux retrouver beaucoup de plaisir. Gignac m'a appelé pour me parler du projet, j'ai tout de suite été emballé. Cela a été très facile après pour avancer." L'ailier est parti sous les applaudissements de la salle de presse.

A.Bo avec F.Germain