RMC Sport

Zénith: Malcom tord le cou aux rumeurs d'un départ lié au racisme

Malcom

Malcom - Icon Sport

Dans un long entretien accordé au média russe Sport 24, Malcom s’est confié sur son arrivée au Zénith Saint-Pétersbourg cet été. L’ancien Bordelais et Barcelonais assure qu’il n’a pas l’intention de quitter le club russe et dénonce des "mensonges" à propos de présumés actes racistes l’ayant visé.

Un an après son arrivée au FC Barcelone en provenance des Girondins de Bordeaux, Malcom a déjà quitté la Catalogne. L’attaquant, barré chez les Blaugrana par Lionel Messi, Luis Suarez, Ousmane Dembélé ou encore Philippe Coutinho l’année dernière, est parti chercher du temps au Zénith Saint-Pétersbourg. L’arrivée d’Antoine Griezmann au Barça le promettait, il est vrai, un peu plus au banc encore. Mais le transfert du Brésilien chez le champion de Russie a été accompagné d’informations sulfureuses.

"Ce qui s'est dit dans les médias brésiliens est un mensonge"

Malcom aurait d’abord été accueilli par une prétendue banderole raciste déployée par des supporters du Zénith. Le 5 août, au lendemain de la propagation de cette information, le club a démenti tout caractère raciste dans ladite banderole et a regretté que des médias étrangers, notamment au Brésil, et des clubs puissent "relayer une telle information de façon malhonnête". L’affaire ne s’est pas arrêtée là car une autre rumeur a fait était du désir prêté à Malcom de mettre un terme rapide à sa nouvelle aventure en raison de ce climat empreint de racisme.

"Je veux rester au Zénith. Je veux travailler dur pour respecter mon contrat et marquer l’histoire. Ce qui s’est dit dans les médias brésiliens est un mensonge. Je suis fier d’être au Zénith, c’est une étape importante pour moi. Comme je l’ai dit, je veux écrire l’histoire ici", a martelé le Brésilien de 22 ans au média russe Sport 24. Une mise au point claire de la part de l’attaquant, qui va disputer la Ligue des champions 2019-2020 avec sa nouvelle équipe.

N.B