RMC Sport

Van Gaal explique le tabou de l'homosexualité dans le foot

L'ancien entraîneur néerlandais Louis van Gaal (68 ans) reconnait que l'homosexualité dans le milieu du football reste un sujet tabou.

Au début du mois de juillet, un joueur de Premier League a fait son coming-out dans une lettre publiée par le Sun. Une inititaive très rare. Mais ce joueur a préféré garder l’anonymat, preuve que, même en 2020, le sujet reste tabou dans le monde du foot. Et que la parole a toujours du mal à se libérer. Louis van Gaal, lui, a accepté de parler de l’homosexualité dans ce milieu dans un entretien au site gay néerlandais "Gaykrant". L’ex-entraîneur batave passé notamment par le Barça, le Bayern et Manchester United affirme qu’aucun joueur ne lui dit qu’il était homosexuel durant sa longue carrière. "Cela veut dire beaucoup de choses, regrette-t-il. J’y ai pensé à plusieurs reprises. Mais si quelqu’un ne m’en parle pas, je ne veux pas l’accabler avec ça."

"Le monde du foot n'est pas le reflet de la société"

Et pour cause. Van Gaal, 68 ans, reconnait que le monde du foot est "très conservateur dans sa façon de penser et d’agir. Il n'est pas le reflet de la société." Pour l’ancien coach, les joueurs gays ne font pas leur coming-out parce qu’ils en craignent les conséquences : "Vous devez avoir beaucoup de courage et de force pour faire cela, dit-il. Car le monde du football et le monde extérieur pensent que c’est un problème. (…) Vous serez sous pression en tant que joueur de football. Vous devez surmonter beaucoup de résistance."

S'il veut inciter les joueurs gays à faire leur coming-out, LVG admet que le chemin est long pour faire bouger les lignes. Et que tout passe par l'éducation à la maison et à l'école. Lui même a évolué au cours de sa sa carrière. Réputé pour tout savoir de ses joueurs avant de les recruter, il avait l'habitude de leur demander s'ils avaient "une petite amie." Conscient qu'il pouvait mettre certains dans l'embarras, il a modifié sa question en utilisant le terme de "partenaire".

ABr