RMC Sport

Wenger nommé directeur du développement du football mondial à la FIFA

Arsène Wenger, sans club depuis un peu plus d'un an, intègre officiellement la FIFA. Il est nommé directeur du développement du football mondial.

Un temps pressenti pour prendre les rênes du Bayern Munich, Arsène Wenger rebondit à la Fifa. L'ancien manager français d'Arsenal a été officiellement nommé directeur du développement du football mondial au sein de l'instance dirigeante basée à Zurich, selon un communiqué de presse diffusé mercredi après-midi. Cette nomination avait été évoquée mi-septembre par le New York Times.

L'homme de 70 ans est chargé de "superviser et diriger la croissance et le développement de ce sport pour les hommes et les femmes du monde entier", selon le communiqué de la Fifa. Il a également des prérogatives sur le domaine technique, notamment dans les réunions en lien avec les modifications des règles du football. Ses responsabilités s'étendent également sur la formation des entraîneurs.

La Fifa mise sur sa "connaissance" et sa "passion"

"J'ai hâte de relever ce défi extrêmement important, non seulement parce que j'ai toujours voulu analyser le football dans une perspective plus large, mais aussi parce que la mission de la Fifa en tant qu'organisation directrice du football mondial est véritablement globale", a commenté Arsène Wenger, qui exprimait récemment sa volonté de "partager" son savoir.

Gianni Infantino, président de la fédération internationale, s'est dit "ravi" de pouvoir travailler avec lui: "La profonde connaissance et la passion d'Arsène Wenger pour les différents aspects de notre sport font de lui l'une des personnalités les plus respectées du football. (...) Son arrivée n'est qu'un exemple de plus de la manière dont nous continuons à renforcer notre objectif de ramener la Fifa au football et le football à la Fifa".

Sans club depuis l'été 2018

L'Alsacien a connu le succès comme entraîneur avec Monaco puis Arsenal qu'il a dirigé pendant 22 ans jusqu'en 2018, remportant trois titres de champion et sept Coupes d'Angleterre. Sans club depuis, il avait récemment exprimé le souhait de retrouver un banc de touche. "J'aimerais ressentir une fois de plus l'intensité de la compétition", avait-il déclaré.

En ce début du mois de novembre, son nom avait alors circulé pour prendre la succession de Niko Kovac au Bayern Munich. Dans une certaine confusion, la direction du club allemand avait toutefois signifié qu'elle n'était pas intéressée par sa candidature.

JA avec AFP