RMC Sport

Masters d'Augusta: Tiger Woods grand vainqueur pour un retour au sommet légendaire

Tiger Woods

Tiger Woods - AFP

Tiger Woods, 43 ans, a remporté pour la cinquième fois le Masters de golf d’Augusta en Géorgie (USA) ce dimanche. Une renaissance pour "Tiger" qui n'avait plus remporté de Grand Chelem depuis onze années.

Le premier tournoi du Grand Chelem cette saison a consacré un légendaire revenant. Tiger Woods, deuxième avant le quatrième et dernier tour de la semaine ce dimanche, a pris le meilleur sur ses compatriotes Duston Johnson et Brooks Koepka, au terme d'une dernière journée à grand suspense.

15e Grand Chelem pour Woods, Nicklaus dans le viseur

Guidé par une foule acquise à sa cause, dans laquelle se trouvait notamment l'ancien nageur Michael Phelps, l'ancien numéro un mondial a donc renoué avec la gloire. Sa performance, très rare, lui un offre un come-back retentissant dans l'histoire du sport mondial.

Un énorme drive en fade au 15e trou a remis "le Tigre" de 43 ans en position de l'emporter en Géorgie. Passé seul à -13 au trou n°16, Woods ne s'est pas fait prier pour assurer une cinquième victoire sur les deux derniers trous. 

De retour au premier plan depuis 2018 (il a notamment été retenu en Ryder Cup), Tiger Woods glane un 15e titre du Grand Chelem, le 80e titre PGA de sa carrière. Il se rapproche désormais du record des 18 tournois majeurs détenu par l'illustre Jack Nicklaus.

Les errances du passé sont oubliées

Surtout, ce succès lui permet d'envoyer aux oubliettes sa longue période de trouble débutée en 2008, marquée notamment par des scandales extra-sportifs et un divorce à grands frais. Au sommet de son sport avant de larges révélations sur ses infidélités, le "Tigre" avait subi une décote d'image terrible. A l'époque, peu pensaient qu'il parviendrait à s'en relever. 

D'autant qu'on le donnait perdu pour le golf il y a encore 16 mois après ses quatre opérations du dos et ses douleurs récurrentes. "Tiger" a donc mis fin, sous les yeux émus de sa famille, à une disette de onze années sans titre en Grand Chelem. Cela valait bien une célébration rugissante, et une séquence émotion en compagnie des siens après le dernier cut.

PL