RMC Sport

Euro 2018: pourquoi les Bleues peuvent y croire face à l'ogre russe

Qualifiées pour la finale de l'Euro en France après leur succès contre les Pays-Bas vendredi (27-21), les Bleues du handball défieront la Russie ce dimanche (17h30). Les joueuses et l'encadrement ont bon espoir de prendre le dessus sur "le rouleau-compresseur russe", tombeur de l'équipe de France en finale des JO 2016... et en ouverture de cet Euro 2018.

Les Bleues veulent leurs revanches

"J'ai encore les JO dans la tête (ndlr. défaite en finale contre la Russie 19-22)", a raconté avec aigreur Camille Ayglon, vendredi, en conférence de presse d'après victoire contre les Pays-Bas (27-21).

Battues en finale des JO de Rio en 2016, les joueuses de l'équipe de France ont donc encore en mémoire ce match frustrant, où leur physique n'avait pas été à la hauteur en fin de tournoi. Face "au rouleau compresseur russe", les partenaires de Camille Ayglon se préparent à un match compliqué dimanche mais pourront surfer sur ce douloureux souvenir.

Si les Bleues avaient perdu leur match d'ouverture contre les Russes à Nancy en début de tournoi (23-26), elles miseront aussi forcément sur l'atout du public de l'AccorHotel Arena pour arracher le premier succès de leur histoire dans un Championnat d'Europe.

Elles sont en très grande forme physique

Mieux préparées, plus "professionnelles" selon le DTN Philippe Bana, les joueuses de l'équipe de France terminent l'Euro en trombe, grâce notamment à une rotation importante en cours de match. Camille Ayglon est catégorique: cela va forcément faire la différence contre les Russes dimanche. 

A lire >>> le live de la demi-finale contre les Pays-Bas

"(En 2016) J'avais eu le sentiment qu'on était physiquement au bout, qu'on avait pris un rouleau compresseur russe", rappelle-t-elle. "En deux ans, on a évolué. Aujourd'hui, on a plein d'énergie. Je ne suis pas sure que les Russes aient plus d'énergie que nous... Nous sommes prêtes pour le combat".

La finale ne leur suffit pas

Philppe Bana l'a martelé dans 'Réveil Matin' sur RMC Sport News ce samedi. "On est là pour gagner, les filles sont des battantes, elles ont rêvé de ça. Elles ont eu hier l'impression de pouvoir réaliser ce rêve, ça n'arrive qu'une fois dans la vie".

Le directeur technique national a aussi fait appel au public parisien pour atteindre l'objectif. "Cela va être une magnifique fête. Venez vous régaler, le France-Russie c'est la revanche des JO, des moments mythiques. Le hand féminin, c'est un beau truc, esthétique, avec des valeurs." La France commence à le savoir.