RMC Sport

"J’ai confiance en mon collectif", Dinart réagit au forfait de Karabatic pour le Mondial

Joint par RMC Sport, Didier Dinart réagit au forfait de Nikola Karabatic pour le Mondial, opéré ce vendredi matin du pied gauche et qui manquera quatre à six mois de compétition. Pour le sélectionneur des Bleus, "l’équipe de France, ce n’est pas que Nikola Karabatic".

Pour conserver leur titre mondial en Allemagne et au Danemark (du 10 au 27 janvier 2019), les Bleus devront se passer de Nikola Karabatic, opéré ce vendredi du pied gauche suite à une inflammation récurrente depuis le début de la saison et qui sera absent pendant quatre à six mois. "Il fallait qu’il passe par cette case opération, je pense qu’il est allé au bout du bout. Il a attendu au dernier moment, mais la douleur était devenue insupportable donc le club et son staff médical a décidé de passer à l’opération", a réagi au micro de RMC Sport Didier Dinart, sélectionneur de l’équipe de France.

"Niko n’a pas raté de campagne en équipe de France depuis 2003 au Portugal. Niko a une place prépondérante dans la stratégie de l’équipe de France, c’est l’un des joueurs qui a le plus apporté. Les perspectives sont sans lui pour ce Mondial, mais l’équipe de France a encore ses chances pour montrer un beau visage d’autant plus qu’on joue la fameuse place qualificative pour les JO de Tokyo (2020)", a souligné Dinart. Ses Bleus se réuniront dimanche pour préparer deux matchs des éliminatoires de l’Euro 2020, face à la Lituanie et la Pologne les 25 et 28 octobre.

"L’équipe de France existera après chaque joueur"

"Il y a des solutions, mais c’est vrai que cette semaine internationale va nous permettre de chercher des certitudes sur la stratégie sans Niko, a-t-il poursuivi. Il faut faire sans lui, ce n’est pas qu’on peut, c’est qu’on doit faire sans puisqu’il ne sera pas là. Aujourd’hui, si je vous dis que l’équipe de France sera outsider sans Niko, ce ne serait pas crédible. On est champions du monde en titre, certes, l’équipe qui a été championne du monde il n’y a plus Thierry Omeyer, ni Daniel Narcisse, et donc plus Niko qui est blessé."

"Mais l’équipe de France a pas mal d’ambition avec ce fameux TQO (tournoi de qualification olympique, ndlr) qu’il faut accrocher et si l’équipe de France arrive à rentrer dans ce dernier carré, alors l’équipe de France pensera à défendre son titre mondial. Bien sûr, il faut toujours être ambitieux, les joueurs sont des compétiteurs, je suis un compétiteur parce que je suis un ancien joueur. Il y a une compétition à jouer et on fera un feedback, un débriefing à l’issue de la compétition pour voir comment ça s’est passé", a détaillé Dinart, qui se veut donc tout sauf fataliste.

"Je ne pense pas qu’il y ait un seul joueur qui n’ait pas envie d’aller aux JO. Il y a encore de belles choses à vivre en équipe de France. L’équipe de France ce n’est pas Didier Dinart, ce n’est pas que Nikola Karabatic. L’équipe de France existera après chaque joueur. On se rend compte que, au fil des années, on essaye de subsister, d’exister et à ce jour ça va plus ou moins bien mais la confiance est là, j’ai confiance en mon collectif", a-t-il conclu.

Julien Richard