RMC Sport

Athlétisme : Isinbayeva arrête sa carrière et pardonne l’IAAF

Yelena Isinbayeva

Yelena Isinbayeva - AFP

Elue à la commission des athlètes du CIO, Yelena Isinbayeva s’est présentée face à la presse ce vendredi à Rio pour annoncer la fin de sa carrière. La perchiste est également revenue sur les propos très durs qu’elle avait tenue à l’encontre de la Fédération internationale d’athlétisme.

Ce devait être le crépuscule de sa carrière. Double championne olympique et détentrice du record du monde de la spécialité (5,06 m, le 28 août 2009), Yelena Isinbayeva ne foulera pourtant pas la piste du stade olympique de Rio ce vendredi à l’occasion de la finale de la perche des Jeux olympiques 2016 suite à la suspension de la Russie en athlétisme. L’une des pionnières de la discipline a tout de même une actualité chargée au Brésil. La perchiste a été élue jeudi à la commission des athlètes du CIO. Présente en conférence de presse suite à cette élection, Isinbayeva en a profité pour faire une annonce importante : « Je dis au revoir à mon sport. J’ai gagné toutes les médailles possibles. »

A lire aussi >> JO 2016 : la 14e journée en direct

Le pardon d’Isinbayeva

La Russe est également revenue sur les propos accusateurs qu’elle avait lancée à l’encontre de l’IAAF suite à l’exclusion de la délégation russe des compétitions d’athlétisme. « Quand je suis arrivée à Rio, j'ai dit que je ne pardonnerai jamais aux gens de l'IAAF. J'ai changé d'avis, annonce-t-elle. Je ne suis pas un juge et je ne suis pas Dieu. Si le président de l'IAAF pense qu'il a traité les athlètes d'une manière juste... qu'il soit jugé par Dieu. Les athlètes ne doivent pas payer pour des fautes commises par d'autres. Je remercie le président du CIO pour son courage qui a permis aux équipes russes de participer aux JO ».

A lire aussi >> JO 2016 : le tacle de Teddy Riner à l'encontre de Renaud Lavillenie

A lire aussi >> JO 2016 : tous les résultats