RMC Sport

Jeux paralympiques: Première médaille française pour Patouillet, en bronze sur le paracyclisme

La cycliste Marie Patouillet a ouvert mercredi le compteur de l'équipe de France aux Jeux paralympiques de Tokyo dès le premier jour de compétition, en remportant la médaille de bronze sur piste en poursuite individuelle (catégorie C5).

La délégation française n’a pas perdu de temps. Dès le premier jour de compétition des Jeux paralympiques, elle décroche une médaille, en bronze, grâce à la performance de Marie Patouillet en paracyclisme sur piste. Après avoir terminée troisième des qualifications, elle a remporté son duel pour la médaille avec la Néo-zélandaise Nicole Murray.

"Je crois que je ne réalise pas trop, pour mes premiers Jeux, première épreuve et première médaille, a réagi la pistarde de 33 ans, plutôt spécialiste du sprint, au micro de France 3. Peut-être que sur le podium je réaliserai un peu plus quand je l’aurai dans les mains. Mais je suis hyper satisfaite de mes deux efforts d’aujourd’hui, un record perso et une deuxième poursuite pas ridicule non plus, juste derrière mon record. Avec la pression et les émotions qu’il y a, c’est juste génial".

Encore de grands espoirs sur le 500 mètres

Marie Patouillet est entraînée par Grégory Baugé, quadruple champion du monde de vitesse individuelle et médaillé d'argent dans la même épreuve aux Jeux olympiques de Londres en 2012. Médecin généraliste, la para-cycliste, née avec une malformation à un pied, a de grandes chances de médaille à nouveau vendredi au 500 mètres départ arrêté, sa spécialité dont elle vice-championne du monde (2020) et médaillée de bronze (2019).

Quelques minutes plus tard, Alexandre Lloveras et son guide Corentin Ermenault ont échoué à remporter une deuxième médaille après avoir été devancé par le tandem polonais Polak-Ladosz dans la course pour le bronze. Les Français avait pourtant mené toute la course et même compté jusqu’à une seconde d’avance.

JAu avec AFP