RMC Sport

JO 2016, Basket : mangés par l’Australie, les Bleus savent ce qu’il faut corriger

Pour son entrée en lice aux JO 2016, l’équipe de France masculine a été corrigée par l’Australie (87-66) ce samedi à Rio. Vexés, les Bleus regrettent leur manque d’agressivité et promettent de réagir.

Avec un tel score, impossible de se cacher. Bougée et corrigée par l’Australie (87-66) pour son entrée en lice aux Jeux olympiques de Rio, l’équipe de France ne se voile d’ailleurs pas la face. Il a manqué beaucoup de choses aux Bleus. Mais une plus qu’une autre. « On s'est fait manger dans l'agressivité, pointe du doigt Jacques Monclar, membre de la Dream Team RMC Sport. On a été des petits garçons. C'est un retour sur terre. Collectivement, on n'a pas été assez forts pour faire face aux Australiens. »

A lire aussi >> JO 2016, gymnastique : Aït-Saïd encore gravement blessé

Une analyse partagée par Vincent Collet, qui regrette lui aussi que ses joueurs n’aient pas été plus agressifs. « La première chose évidente, c’est le différentiel d’agressivité entre les deux équipes, analyse sur RMC le sélectionneur des Bleus. On ne l’a comblé qu’en fin de deuxième quart temps. On ne peut pas être dur cinq ou six minutes contre une équipe de ce calibre. On a n'a pas du tout rivalisé, comme si on n’avait pas conscience de cette dureté nécessaire pour exister à ce niveau. On n'a pas de consistance dans la dureté. On se fait bouger, on se plaint beaucoup. »

Collet : « A chaque fois qu’on est bousculés, il faut faire la même chose »

« C'est presque inacceptable de démarrer comme ça, peste Nicolas Batum, seulement auteur de cinq points. Il faut régler deux ou trois trucs quand même. On n'est pas bien depuis quelques matches. Ils ont été plus durs que nous dans tous les mouvements. A nous d’avoir du répondant car c’est vraiment le très, très haut niveau les JO. On est assez surpris par notre entame de match. La route est encore longue. On ne doit pas paniquer. On va se qualifier. A nous de faire un match référence. »

A lire aussi >> JO 2016 : les Bleus prennent l'eau contre l'Australie 

Pas alarmiste pour autant, Vincent Collet assure qu’un regain d’agressivité permettra à son équipe de se remettre sur les bons rails dans ces JO : « Il faut qu’on réagisse. A chaque fois qu’on est bousculés, il faut faire la même chose et ne pas se plaindre. Malheureusement, on fait l’inverse. Je suis persuadé que les joueurs ont envie mais ils ne comprennent pas qu’il y a des fondamentaux à respecter. On doit avoir plus de détermination dans le combat. Je ne crois pas que ce soit un problème d'envie. » La réaction est impérative lundi face à la Chine.

A lire aussi >> JO 2016 – Judo : première journée ratée pour les Bleus 

dossier :

JO de Rio 2016