RMC Sport

JO 2018: les Bleues décevantes, la sensation Ledecka... ce qu'il s'est passé ce samedi

Mauvaise journée pour la délégation française, qui n'a remporté aucune médaille à Pyeongchang ce samedi. Une journée marquée par les échecs de Tess Ledeux en slopestyle et des biathlètes tricolores, ainsi que par la victoire surprise de la snowboardeuse tchèque Ester Ledecka en super-G.

Ça donne quoi au classement des médailles ?

La France recule à la 8e place, statu quo en tête

Alors que les Bleus pouvaient espérer des médailles ce samedi lors des JO 2018, il en a été autrement. La médaille d'argent de l'Autrichienne Anna Veith-Fenninger sur le super-G a même fait reculer l'équipe de France du 7e au 8e rang. Devant, l'Allemagne reste leader avec 17 médailles dont neuf en or. La Norvège suit avec 22 médailles dont sept en or, la 7e obtenue par son relais féminin en ski de fond.

Revivre la journée de samedi avec le direct commenté.

Ils ont fait quoi, les Bleus ?

Pas de médaille pour Ledeux et les biathlètes, Fauconnet chute en finale

Les Bleus ont donc déçu. A commencer par Tess Ledeux. Championne du monde en titre en slopestyle, elle nourrissait de grandes ambitions pour ses premiers Jeux d’hiver, à seulement 16 ans. Mais elle n'a pas réussi à se hisser en finale à cause notamment d'une grosse chute en qualification. Les quatre Françaises engagées sur le super-G n'ont pas fait mieux, Tessa Worley ne finissant que 28e de l'épreuve. En biathlon, la mass start n'a pas davantage souri aux Bleues. La première Française, Marie Dorin-Habert, s'est classée 9e.

Chez les garçons, Thibaut Fauconnet était de retour après sa chute en finale du 1 500 m en short track. Nouvelle déception puisqu'il a terminé 4e et dernier de sa série du 1 000 m, derrière trois Sud-Coréens. En saut à ski sur grand tremplin, Jonathan Learoyd et Vincent Descombes ont fini 41e et 50e de la finale...

C'était quoi le moment fort ?

Le doublé historique d'Hanyu

Une première depuis 1952. Le Japonais Yuzuru Hanyu a réussi à conserver son titre olympique en patinage artistique après Sotchi il y a quatre ans. Personne n'avait réussi une telle prouesse depuis l'Américain Dick Button et ses sacres en 1948 et 1952. Le concours a également été marqué par le premier quadruple saut de l'histoire réussi en compétition. L'oeuvre de l'Américain Nathan Chen, 5e au final.

Et le moment amusant du jour ?

Le masque de la sensation Ledecka

Après sa médaille d'or en super-G, Ester Ledecka s'est présentée en conférence de presse en gardant son masque sur le visage. Sacrée à la surprise générale, la Tchèque de 22 ans a justifié cette coquetterie par une absence de maquillage, car elle ne s'attendait pas à gagner. "La plus grosse surprise des Jeux", selon Marie Marchand-Arvier, a dominé les favorites. Ledecka sera engagée dans quelques jours dans l'épreuve de slalom parallèle en snowboard, une discipline dans laquelle elle a été sacrée championne du monde.

ADS