RMC Sport

JO 2018: les skieurs français interdits de rendre hommage à David Poisson

L'autocollant hommage à David Poisson

L'autocollant hommage à David Poisson - AFP

Les skieurs français n'ont pas pu rendre hommage à David Poisson. Le Comité international olympique (CIO) leur a demandé de retirer l’autocollant qu’ils souhaitaient arborer sur leurs casques en mémoire de leur coéquipier décédé cet hiver à l’entraînement.

Les skieurs français voulaient rendre hommage à David Poisson. Le Comité internationale olympique (CIO) en a décidé autrement. En effet, l’organisation a interdit aux descendeurs tricolores d'arborer l’autocollant qu’ils souhaitaient mettre sur leur casque, en mémoire de leur coéquipier décédé le 13 novembre dernier à l’entraînement. Lors des épreuves de Coupe du monde, les descendeurs tricolores avaient pourtant été autorisés à le faire. Mais le règlement du CIO est implacable: tous les messages personnels sont interdits, et il n'y a pas d'exceptions. 

"Il y a quelques jours, lors d'un contrôle de l'équipement, l'inspecteur du CIO a demandé que l'on retire le message à la mémoire de David (Poisson) que les descendeurs comptaient porter jeudi sur leur casque", a expliqué David Chastan, directeur de l'équipe de France messieurs, à l’AFP.

Interrogé par les médias à l’arrivée de la descente olympique, jeudi, le skieur français Adrien Théaux n’a pas caché sa déception. "Je suis vraiment très déçu qu'ils ne nous aient pas permis de le porter étant donné que ce n'était pas de la publicité commerciale. C'était juste pour rendre hommage à un ami", a-t-il regretté.

"On a trop vécu de choses difficiles"

"Le CIO nous a dit de les enlever. Nous l'avons fait car nous aurions pu être disqualifiés. L'important n'était pas de l'avoir sur nos casques mais dans nos cœurs", a quant à lui déclaré son coéquipier Brice Roger. "On n’a pas le droit d’être déçu, on a vécu trop de choses difficiles cette année", a-t-il conclu, la voix étranglée par l’émotion. 

Âgé de 35 ans, David Poisson s’était tué en bas de la piste de descente de Nakiska au Canada, où l’équipe de France se préparait. Il avait lourdement chuté avant de percuter un arbre. Dans une lettre touchante publiée par Le Parisien, la mère de David Poisson avait exprimé le souhait que "les frangins de David collectionnent les médailles dans toutes les disciplines". Sur Facebook elle a aussi exprimé le souhait que cette décision du CIO ne devienne pas une polémique, car les skieurs ne méritent pas cela. 

Cédric Rémia avec MM