RMC Sport

JO 2018: pourquoi les multiples reports pourraient contraindre des skieuses à zapper des courses

Mikaela Shiffrin

Mikaela Shiffrin - AFP

Censée être la première course féminine de ski alpin des JO, le slalom géant dames a été décalé à vendredi en raison du vent. Avec également les reports de la descente hommes et du géant femmes, le calendrier s'annonce plus que chargé pour les athlètes.

Le ski alpin ne s'en sort pas. Après la descente masculine dimanche et le géant dames lundi, reportés à cause de fortes rafales, le slalom dames n'a pas pu avoir lieu mercredi. En raison du vent balayant la piste de Yongpyong, les organisateurs ont d'abord décidé de repousser le début de la première manche, avant d'ajourner l'épreuve pour de bon et de la reporter finalement à vendredi. Depuis le début des JO, une seule course de ski alpin a pu se dérouler comme prévu: le combiné messieurs remporté mardi par l'Autrichien Marcel Hirscher devant les Français Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet.

En se tenant vendredi, les deux manches du slalom féminin encadreront le super-G masculin programmé le même jour en fin de matinée. Jeudi, ce sont les deux "runs" du slalom géant dames qui se disputeront entre la descente hommes. Un programme chargé qui change pas mal de choses pour les athlètes, notamment pour les filles qui vont être obligées d'enchaîner les courses. Par exemple, l'Américaine Mikaela Shiffrin s'apprête à prendre part au géant jeudi, au slalom vendredi, avant de se tester ensuite lors des entraînements de la descente.

Shiffrin absente du combiné?

Un enchaînement obligatoire puisqu'elle brigue aussi le combiné prévu le vendredi 23 février. Ce problème se pose surtout pour la descente, les techniciennes ayant besoin de prendre leurs marques sur une course qu'elles maîtrisent souvent mal. Provoqués par de mauvaises conditions météorologiques, les reports pourraient priver certaines skieuses de courses ou d'entraînements. Si le slalom de vendredi venait à être reporté, il pourrait ainsi être impossible pour Mikaela Shiffrin ou sa rivale suisse Wendy Holdener de s'aligner sur le combiné.

Elles seraient effectivement contraintes de zapper des entraînements réservés à la descente. Et si le vent continue à se montrer toujours aussi capricieux dans les prochains jours, les trois entraînements propres à la descente seront en danger. Problème, moins il y en a et moins il y a de chances pour Shiffrin d'y être si son programme vient à être bousculé. Pour rappel, il faut au moins qu'un entraînement officiel sur la totalité de la piste soit disputé pour qu'une descente puisse se tenir.

Le programme à venir

Jeudi: slalom géant femmes et descente hommes

Vendredi: slalom femmes et super-G hommes

Samedi: super-G femmes

Dimanche: slalom géant hommes + entraînement descente femmes

Lundi: entraînement descente femmes

Mardi: entraînement descente femmes

Mercredi: descente femmes

Jeudi: slalom hommes

Vendredi: combiné femmes

Samedi: Team Event

A lire aussi >> JO 2018: les mots émouvants de la mère de David Poisson pour les descendeurs français

VIDEO - JO 2018 : Laffont arrose le Club France au champagne pour fêter sa médaille d'or

RR avec Morgan Maury, à Pyeongchang