RMC Sport

JO 2018: quel est le montant des primes versées aux médaillés français?

Marie Dorin Habert, Simon Desthieux, Anais Bescond et Martin Fourcade, médaillés d'or du relais mixte en biathlon à PyeongChang

Marie Dorin Habert, Simon Desthieux, Anais Bescond et Martin Fourcade, médaillés d'or du relais mixte en biathlon à PyeongChang - AFP

Ce vendredi, la délégation française en est à 15 médailles. En récompense de celles-ci, les athlètes français touchent une prime versée par l’Etat.

La France s'en sort bien à PyeongChang. Avec 15 médailles glanées à l’heure actuelle (cinq en or, quatre en argent et six en bronze) aux JO d’hiver, la France égale son record de Sotchi en 2014. Comme à l’accoutumée, les médaillés olympiques tricolores reçoivent une somme d’argent du gouvernement pour récompenser leurs performances. Cette prime d’Etat, encadré par un arrêté ministériel, s’établit selon le barème suivant: 50 000 euros pour l’or, 20 000 euros pour l’argent et 13 000 euros pour le bronze.

Chaque membre d’un relais touche autant qu’un champion récompensé en individuel et ces primes sont versées pour chaque médaille gagnée. En prenant en compte les quatre médailles par équipe en biathlon et en ski, et la médaille d’argent du couple de patineurs Gabriella Papadakis-Guillaume Cizeron, les athlètes français ont pour l’instant amassé un joli pactole de 669 000 euros. Un montant qui pourrait encore augmenter ce weekend avec les dernières chances de médailles tricolores. A noter qu'avec ses trois médailles d’or, Martin Fourcade a récolté, à lui tout seul, la jolie somme de 150 000 euros.

En plus, les primes touchées par les athlètes français ne sont pas soumises à l’impôt sur le revenu, comme l'a confirmé le Comité national olympique sportif français (CNOSF) au Parisien. Bien entendu, les mêmes sommes seront versées aux médaillés français qui vont participer aux Jeux paralympiques du 9 au 18 mars prochains.

Cédric Rémia