RMC Sport

JO 2021 (athlé): le Belge Borlée dénonce "un scandale" sur le relais 4x400m mixte

Kévin Borlée, cinquième du relais mixte 4x400m avec la Belgique ce samedi lors des JO 2021 de Tokyo, s’est étonné du repêchage des médaillés dominicains et américains après les demi-finales. Selon lui, un traitement de faveur a été réservé aux Etats-Unis.

Sans la République dominicaine ni les Etats-Unis, la Belgique aurait pu être médaillée sur le relais 4x400m mixte des Jeux olympiques de Tokyo ce samedi. Les deux nations, qui ont terminé derrière la Pologne, auraient pu ne pas participer à cette grande finale, après avoir été repêché en demie. Une décision injuste selon Kevin Borlée, dernier relayeur belge.

"Si ça avait été la Belgique, où un autre petit pays, ça ne serait pas arrivé, s'est-il insurgé devant la presse belge après la finale. On aurait été disqualifié, point barre. En 2016, c’est arrivé à la Grande-Bretagne et ils n’ont même pas pu prouver qu’ils avaient franchi la ligne". Lors des derniers Jeux olympiques, le relais britannique chez les hommes avait en effet été disqualifié de sa demi-finale pour le même motif, à savoir un passage de témoin hors zone.

"On demande aux filles de faire 350 mètres et aux hommes d'en faire 450"

Selon Borlée, le premier passage américain en demi-finale, entre Elija Godwin et Lynna Irby, était "complètement hors-zone", permettant au sprinteur de couvrir une plus longue distance que sa partenaire: "À ce moment-là, on demande aux filles de faire 350 mètres et aux hommes d'en faire 450 et ça revient au même. C'est un scandale. Ce n'est pas normal que ça se passe comme ça."

Le nouveau record national sur cette nouvelle épreuve n'aura donc pas suffi pour décrocher une troisième médaille belge dans ces JO de Tokyo. La fratrie Borlée aura une autre chance de briller sur le 4x400m hommes et sur les épreuves individuelles, beaucoup moins sujettes à controverse.

JAu