RMC Sport

JO 2021: comment les sportifs positifs au Covid-19 seront isolés

Le Comité international olympique (CIO) a annoncé ce dimanche deux cas de coronavirus au village olympique, concernant des athlètes. L'organisation des JO de Tokyo 2021 (23 juillet-8 août), en lien avec les autorités sanitaires japonaises, a mis une place des directives pour les athlètes concernés. Ceux-ci seront envoyés dans un hôtel à l'isolement, où les règles s'annoncent strictes.

Reportés d'une année, les Jeux olympiques de Tokyo 2021 n'en resteront pas moins très atypiques, dans l'obligation de se dérouler en pleine pandémie de coronavirus. Ce dimanche, le Comité international olympique (CIO) a déjà annoncé le test positif au Covid-19 de deux athlètes au sein du village olympique. Un dispositif a été mis en place pour ces athlètes qui seront infectés au cours de la quinzaine olympique.

>> JO 2021: les infos en direct

L'alcool et le tabac interdits à l'isolement

Forcément, il sera demandé aux athlètes contaminés de s'isoler dès l'annonce de leur positivité. Un hôtel d'affaires standard sera à la disposition des athlètes infectés, qui devront y passer leur isolement. Un véhicule spécial sera aussi réservé pour les conduire à destination. Du personnel s'occupera ensuite "en permanence" de l'état de santé de ces ahtlètes mis à l'écart.

Au coeur de l'établissement, trois repas seront fournis par jour et une connexion Wifi sera à disposition "gratuitement". Si des affaires pourront être apportées, les "aliments crus, l'alcool, les cigarettes et les objets dangereux" seront interdits. Aucun sportif n'aura ainsi le droit de boire de l'alcool ou de fumer durant sa période d'isolement.

La question des cas contacts

Directeur pour les JO du village olympique, Christophe Dubi assure qu'il s'agira d'un lieu sûr et sécurisé. "Nous n'avons jamais dit qu'il n'y aurait aucun cas de coronavirus mais que la sécurité serait assurée et la situation maîtrisée, a déclaré Dubi. Car les mesures requises seront mises en place. Le cadre est le plus sûr que nous puissions mettre en place."

En tout, ce sont 48 000 tests qui ont été effectués depuis le 1er juillet pour les personnes actuellement présentes au village olympique et avant leur arrivée sur le territoire japonais, mais aussi 18 000 tests déjà réalisés à l'arrivée au Japon, pour 18 000 personnes concernées.

Un athlète positif ne pourra néanmoins pas sortir de l'hôtel durant son isolement. Le lieu et la durée de cette période d'écart seront déterminés par les autorités sanitaires japonaises, aussi en charge de rompre cet isolement. Reste à savoir quel sort sera réservé aux cas contacts. "Une enquête de détail sera immédiatement menée pour savoir qui peut être désigné comme cas contact, a indiqué Pierre Ducrey, directeur adjoint des Jeux olympiques. Nous passons par le centre des maladies infectieuses (les autorités sanitaires japonaises, NDLR). Selon le résultat, le cas contact sera testé en PCR nasal. Il pourra s'entraîner à l'écart, avoir un transport particulier. La durée sera définie en fonction des tests de dépistage. La personne pourra reprendre une activité normale uniquement quand les experts estimeront qu'il n'y aura plus de risque."

GL avec Julien Richard et Pierrick Taisne à Tokyo