RMC Sport

JO 2024: Paris dévoile son plan de bataille

-

- - AFP

Paris remet ce mercredi les détails de son dossier de candidature à l’organisation des Jeux Olympiques d’été 2024. Une nouvelle étape essentielle huit jours après avoir dévoilé son logo.

Il y a huit jours, c’était l’heure du logo. Et maintenant, place au plan de bataille général. Alors qu’un sondage TNS Sofres publié ce mardi donne un total de 65% de Français favorables à cette ambition olympique, Paris va vivre ce mercredi une étape importante sur le chemin de sa candidature à l’organisation des JO d’été 2024. La candidature parisienne devra remettre au CIO – via des clés USB – les détails de son dossier avant minuit. Des détails qui seront également dévoilés dans l’après-midi dans une grande cérémonie à la Philarmonie (établissement culturel parisien).

Au programme ? Les grandes lignes (sites, budget, philosophie, héritage) d’un projet centré sur la jeunesse, la maîtrise des coûts et la durabilité. Au fil de ses 60 pages, le dossier évoquera notamment les équipements sportifs et le budget (3,2 milliards d’euros pour le volet opérationnel et 3 milliards pour les infrastructures). Le « storytelling » de la candidature, en partie inspiré par la façon de faire de Londres pour obtenir les JO 2012, sera également au cœur de la présentation à la Philarmonie.

Première ébauche du film manifeste

« Il faut raconter au CIO pourquoi Paris veut les Jeux et pourquoi le choix parisien sera le meilleur pour le mouvement olympique », indique Bernard Lapasset, co-président du comité de candidature. A l’image de ce qui s’était passé pour l’East End de Londres, Paris insistera notamment sur le développement de la Seine-Saint-Denis, l’un des départements les plus jeunes et les plus pauvres de France, qui bénéficierait d’un énorme coup de boost si Paris était retenu le 13 septembre 2017 à Lima (Pérou).

Ce mercredi sera en outre l’occasion de découvrir une première ébauche du film manifeste de la candidature parisienne, diffusé lors de la cérémonie à la Philarmonie. Un point négatif pour Paris lors de sa tentative de candidature à l’organisation des JO 2012. S’il ne s’agira pas encore de celui qui sera présenté aux électeurs du CIO en 2017, il permettra de lancer la campagne de communication autour du logo et d’un slogan. Paris profitera également de ce 17 février pour en savoir plus sur ses concurrentes, Budapest, Los Angeles et Rome, qui devront elles aussi dévoiler leur projet au CIO. Une deuxième mouture de ces dossiers devra être remise en octobre 2016.

A.H.