RMC Sport

JO Paris 2024: Estanguet veut "maintenir l’héritage en Seine-Saint-Denis"

Tony Estanguet a rappelé ce dimanche les engagements pris en amont des Jeux olympiques de Paris en 2024. Invité de RMC, le patron du comité d’organisation veut laisser une trace sportive tout en maîtrisant le budget et en limitant l’impact sur l’environnement.

A l’heure où les JO de Tokyo devraient occuper le quotidien des athlètes tricolores, Tony Estanguet a lancé ce dimanche le Club Paris 2024. Le patron du comité d’organisation (COJO) espère ainsi développer un lieu unique d’échanges entre les sportifs français et leurs compatriotes lors d’événements sportifs. Invité de l’émission Tokyo comme si vous y étiez sur RMC, le triple champion olympique de canoë en a profité pour rappeler les objectifs affichés par Paris 2024.

Estanguet: "Plus d’un milliard d’euros investis"

Lieu clé des Jeux de Paris, la Seine-Saint-Denis aurait pu craindre une baisse des ambitions du COJO en raison de la crise économique liée au coronavirus. Tony Estanguet a tenu à rassurer tous les acteurs des JO, ce département reste la priorité des organisateurs. 

"Notre objectif, et c’est vraiment un objectif partagé par tous les acteurs, c’est de maintenir l’héritage en Seine-Saint-Denis. Ce département doit être le premier bénéficiaire de l’héritage des Jeux de Paris 2024, a affirmé le membre du CIO au micro de RMC. 80% des fonds qui seront investis en matière d’infrastructures le seront dans ce département, c’est plus d’un milliard d’euros. Quels seront les grands marqueurs des Jeux? Ce sera le village des athlètes, le Stade de France, le siège du comité d’organisation qui seront en Seine Saint-Denis."

La promesse de JO écolos et économes

Outre la mise en valeur et le développement de la Seine-Saint-Denis, Tony Estanguet a également confirmé sa volonté de respecter le budget mis à sa disposition pour les chantiers de Paris 2024. Les JO doivent permettre de rendre accessible les infrastructures sportives aux Franciliens sans pour autant entraîner une explosion des coûts. 

"Bien évidemment, on va devoir faire des ajustements dans notre budget, a encore poursuivi le patron du Comité d’Organisation. Je me suis engagé sur la maîtrise de ce budget et j’y arriverai, mais aujourd'hui nous gardons encore de grands principes. C’est l’héritage en Seine-Saint-Denis. C’est l’excellence environnementale et c’est la maîtrise du budget. […] On va rénover beaucoup d’équipements sportifs. Des équipements sportifs de proximité, car il y a un besoin fort d’infrastructures sportives en région parisienne. La région Ile-de-France a décidé d’accompagner ce projet avec l’Etat. C’est formidable parce que cela va laisser un héritage très fort aux portes de Paris. C’est formidable de laisser en héritage pour la population."

dossier :

Paris 2024

JGL