RMC Sport

JO: Tom Daley veut faire bannir les pays où l'homosexualité est passible de peine de mort

Champion olympique de plongeon et icône LGBTQ+, le Britannique Tom Daley a dit vouloir faire bannir des Jeux olympiques tous les pays sanctionnant encore l'homosexualité par la peine de mort. Et si possible avant Paris 2024.

Les prochains Jeux olympiques d'été n'auront lieu que dans trois ans, mais cela n'empêche pas le très populaire Tom Daley de poursuivre ses combats. Le plongeur britannique, homosexuel et fervent défenseur de la cause LGBTQ+, a évoqué il y a quelques jours, lors des Attitude Awards 2021, sa nouvelle "mission": faire bannir des Jeux les pays dans lesquels l'homosexualité est passible de peine de mort.

"Je pense qu'il est vraiment important d'essayer de créer le changement, plutôt que de simplement mettre en lumière ces choses, a-t-il lancé devant son auditoire. Je veux donc faire en sorte, espérons-le avant les Jeux olympiques de Paris en 2024, que les pays où l'homosexualité est punissable de mort ne soient pas autorisés à participer aux JO."

Un tacle au Qatar et à la Fifa

L'athlète de 27 ans, médaillé d'or à Tokyo en plongeon synchronisé à 10 mètres hommes, a également critiqué les instances dirigeantes du football pour avoir confié l'organisation du Mondial 2022 au Qatar. "Je pense qu'il ne devrait pas être permis qu'un événement sportif soit organisé dans un pays qui criminalise les droits humains fondamentaux, a-t-il lancé. Donc ça va être ma mission maintenant de changer cela."

Contacté par la NBC, le Comité international olympique (CIO) a dit "respecter pleinement Tom Daley et son point de vue". "Mais en même temps, le CIO n'a ni le pouvoir ni la capacité de changer les lois ou le système politique d'un pays souverain, a ajouté l'instance. Cela doit légitimement rester le rôle des gouvernements et des organisations intergouvernementales respectives."

Selon le rapport 2020 de l’Association internationale des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexes (Ilga), l’homosexualité est réprimée par la loi dans 69 pays, dont 11 appliquent ou peuvent appliquer la peine de mort: Brunei, l'Iran, la Mauritanie, le Nigeria, l'Arabie saoudite, le Yemen, l'Afghanistan, le Pakistan, le Qatar, la Somalie, et les Emirats arabes unis.

C.C.