RMC Sport

Paris 2024 : qu’en pensent les candidats aux Régionales ?

-

- - AFP

Pour ou contre l’organisation de Jeux Olympiques d’été à Paris à l’horizon 2024 ? A deux jours du premier tour des élections régionales, RMC Sport fait le point sur cette ambition sportive nationale avec les candidats à la présidence de la région Ile-de-France.

Valérie Pécresse (Les Républicains)

Favorable à la candidature de Paris

« Je soutiens à fond la candidature aux JO parce qu’elle est porteuse d’une ambition très forte (…). Je soutiens à fond Mme Hidalgo, à condition qu’elle dise que c’est Paris et l’Ile-de-France parce qu’on sait que le golf sera à Saint-Quentin, le Vélodrome aussi, le village olympique en Seine-Saint-Denis et la base nautique en Seine-et-Marne… C’est la candidature d’une ville, Paris, mais c’est aussi la candidature d’une région, l’Ile-de-France. Sur ma liste, j’ai David Douillet qui a bien travaillé sur le dossier précédent des JO. Je suis aussi très proche de Jean-François Lamour et de Guy Drut, qui sont eux aussi de fins connaisseurs du monde olympique. Mais c’est évident que nous devrons travailler avec toutes les grandes fédérations et tous les grands sportifs. Il faudra aussi choisir le sportif qui représentera la France dans cette négociation des Jeux. »

Claude Bartolone (Parti Socialiste)

Favorable à la candidature de Paris

« Ce qui a peut-être donné cette dynamique à Londres (pour les JO de 2012), c’est (…) cette image de projet intégratif, aussi bien sur le plan humain que territorial. Anne Hidalgo, la région et la Seine-Saint-Denis l’ont bien compris parce qu’on voit que pour un certain nombre de sites, il y a cette vision de coopération et de complémentarité entre Paris et la Seine-Saint-Denis. Et ce double message : nous voulons avoir les Jeux Olympiques pour des raisons sportives mais aussi pour montrer ce que peut représenter cette chance pour la région Ile-de-France, pour Paris, et s’installer une nouvelle fois dans le message universel que doivent sous-tendre les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques. Les Jeux permettront de réinstaller l’image de la France, ses valeurs, son savoir-faire en termes d’accueil mais aussi de création d’équipements. (…) C’est aussi un accélérateur d’espérance économique. Je veux les Jeux Olympiques. »

Wallerand de Saint-Just (Front National)

Favorable à la candidature de Paris

Extrait du programme de Wallerand de Saint-Just : « La participation de la Région à l’organisation de grands évènements sera renforcée dans le souci du rayonnement francilien et national inhérent aux grands évènements, comme les Jeux Olympiques d’été par exemple. La Région mènera ces discussions avec nos partenaires institutionnels : Ministère de la Jeunesse et des Sports, le mouvement sportif, la Ville de Paris, etc. »

Emmanuelle Cosse (EELV)

Défavorable à la candidature de Paris

« EELV Ile-de-France considère que les conditions ne sont pas réunies pour une candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques de 2024. (…) Du point de vue budgétaire, les risques demeurent très importants. Ainsi, le budget exposé au sein de l’étude (4,5 milliards d’€ hors financement propre du CIO) est identique à celui présenté lors des Jeux de Londres au moment du dépôt de candidature, budget qui avait doublé une fois la candidature obtenue. Hélas, le risque qu’un tel scénario se reproduise à Paris est fort. (…) Par ailleurs, l’étude évoque les retombées économiques et fiscales des Jeux Olympiques pour la France en s’appuyant sur les chiffres avancés par le Ministère des Finances britannique, chiffres largement contestés par les universitaires du pays. »

Pierre Laurent (Parti Communiste)

Favorable à la candidature de Paris

Communiqué du PCF : « L'organisation des Jeux Olympiques d'été de 2024 peut être une grande opportunité pour la région Île-de-France et pour le pays. Elle doit être la propriété de tous et permettre de faire vivre le débat citoyen, même contradictoire, sur les attentes et les objectifs que doit porter cette candidature. (…) Cette candidature doit enfin reposer sur un projet d'aménagement durable et soutenable. Elle peut permettre le développement de territoires aujourd'hui affectés par les inégalités si elle promeut un projet cohérent élaboré avec les populations et les élus locaux. Paris 2024 est une belle ambition (…). Pour être cohérent, Paris 2024 doit porter un projet durable qui rompe avec les outrances et les scandales financiers qui ont entaché les dernières éditions des Jeux Olympiques. »

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France)

Favorable à la candidature de Paris

« C’est une très bonne idée. Je serais très fier que Paris et sa région accueille les Jeux Olympiques 2024. Ce sera un formidable atout pour dynamiser la région, investir, mettre à niveau nos équipements donc il faut répondre de manière enthousiaste à ce défi. C’est le premier évènement planétaire donc une région capitale du monde ne peut pas se permettre de passer à côté. » Source Radio Campus Paris.

Les autres candidats, Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière), François Asselineau (UPR), Nizarr Bourchada (UDMF), Dawari Horsfall (liste d’union citoyenne), Valérie Sachs, Sylvain De Smet, Aurélien Véron, n’ont à notre connaissance pas pris publiquement position concernant la candidature de Paris pour les JO 2024.

dossier :

Paris 2024