RMC Sport

Paris JO 2024 - Lapasset : "Pas de surcharge fiscale pour les Parisiens et les Franciliens"

Bernard Lapasset, le co-président du comité de Paris 2024, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin ce mercredi sur RMC. L’occasion de faire le point sur le dossier de candidature, dont une partie a été envoyée au CIO.

Bernard Lapasset, combien vont coûter les JO 2024 ?

Les Jeux, c’est un budget de 3 milliards d’euros, qui seront payés par des fonds privés. J’insiste bien là-dessus. Sur les Jeux eux-mêmes, il n’y aura aucun fond public. Lorsque vous êtes choisi comme organisateur, le CIO vous verse environ 1,4 milliard d’euros. Il y a 800 millions qui sont tenus par les billetteries. Le reste est financé par des partenaires privés.

Allez-vous respectez ce budget si la candidature de Paris est choisie ?

Absolument. C’est assuré. Il n’y aura pas de surcharge fiscale pour les Franciliens ou les Parisiens. Le dossier de candidature coûte à peu près 60 millions d’euros… Oui, c’est cela. Nous sommes aujourd’hui dans un budget stabilisé. On a reçu les fonds publics. Nous sommes à la recherche de fonds privés avec déjà sept entreprises qui ont formellement signé leur contrat d’adhésion.

Le village olympique sera mis en place à Saint-Denis et celui des médias au Bourget, en Seine-Saint-Denis…

Ce sont deux sites importants. La région Ile-de-France a besoin de 50 000 logements. Nous allons offrir 5 000 à 6 000 logements. Parce que ces deux villages, des athlètes et des médias, seront transformés ensuite pour les Franciliens en usage d’habitation.

Où se dérouleront les matchs de football ?

On a retenu neuf stades sur l’ensemble du territoire. Parce qu’on a le droit à des phases qualificatives en football. Donc on va élargir le dispositif des Jeux sur l’ensemble du territoire. Et ça, c’est un point important. On aura d’ailleurs beaucoup d’événements sportifs, culturels, associatifs, économiques, sur l’ensemble du territoire. C’est un projet pour partager, s’unifier.

Europe Ecologie Les Verts réclame un référendum sur la candidature de Paris 2024…

Il n’y aura pas de référendum, je peux vous l’assurer. Tous les partis politiques, qu’on rencontre régulièrement, sont d’accord sur cette question-là. On aura par contre un système participatif très ouvert. Nous irons à la rencontre des Franciliens. On commencera par les arrondissements de Paris. Chaque mairie sera visitée. On aura une rencontre avec les Parisiens et les associations locales.