RMC Sport

Judo: Malonga (-78 kg) perd son titre mondial et se contente de l'argent

Sacrée en 2019, la Française Madeleine Malonga (-78 kg) a perdu son titre de championne du monde ce vendredi à Budapest (Hongrie), battue en finale par l’Allemande Anna Maria Wagner. Une petite désillusion à un peu plus d’un mois des Jeux olympiques.

Pour la seconde fois en deux jours, le judo français aurait pu se parer d’or. Mais après le cinquième titre de championne du monde de l’inarrêtable Clarisse Agbegnenou, Madeleine Malonga, championne du monde en titre (2019), a été surprise dans la catégorie des -78 kg des Mondiaux de Budapest (Hongrie).

Opposée à l’Allemande Anna Maria Wagner, numéro 3 mondiale qu’elle avait déjà vaincue lors de leurs deux derniers combats, la Valdoisienne s’est inclinée dans le golden score sur un waza-ari, constamment secouée en finale vendredi en fin d’après-midi. Après la "manita" d’Agbegnenou, il n'y aura donc pas de seconde breloque pour la France, tandis que les hommes n’en apporteront aucune.

Viser l'or à Tokyo

La numéro 1 mondiale, qui n’avait plus disputé de compétition depuis son succès lors des Masters de Doha (Qatar) en janvier dernier, perd donc son dossard rouge et manque de faire le plein de confiance avant de débarquer aux Jeux olympiques (23 juillet-8 août).

A 27 ans, et pourtant dans la meilleure forme de sa carrière, Malonga possède un palmarès individuel tout de même impressionnant – un Mondial et deux championnats d’Europe. Malgré cette défaite, elle s’envolera pour ses premiers JO à Tokyo (Japon) avec l’ambition toujours intacte d’y ajouter un premier titre olympique, au sein d’une équipe de France qui aura fière allure.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport