RMC Sport

Coronavirus: le témoignage alarmant d'un champion olympique positif au Covid-19

Le nageur sud-africain Cameron van der Burgh a confirmé ce dimanche avoir contracté le coronavirus. Le champion olympique du 100m brasse à Londres en 2012 a détaillé ses symptômes afin d'alerter un maximum de gens sur les ravages de l'épidémie.

Plusieurs sportifs de renom ont confirmé les uns après les autres avoir été testé positifs au Covid-19. A l'image de Rudy Gobert, Blaise Matuidi ou encore Paulo Dybala, certains ne présentent pas ou peu de symptômes. Egalement touché par l'épidémie, le nageur sud-africain Cameron van der Burgh a lui choisi de raconter les différents stades de sa maladie.

>> Le sport face au coronavirus, les dernières infos en direct

"Le pire virus enduré"

Médaillé d'or sur 100 m brasse lors des JO de Londres en 2012, le Sud-Africain a livré un témoignage poignant sur les ravages provoqués par le coronavirus sur un sportif de haut-niveau avec une bonne hygiène de vie. 

"Cela fait quatorze jours maintenant que je lutte avec le Covid-19, a écrit van der Burgh sur les réseaux sociaux. De loin le pire virus que j'aie jamais enduré bien qu'étant un individu en bonne santé avec des poumons solides (pas de tabagisme/du sport), menant une vie saine et étant jeune."

Une énorme fatigue au quotidien

Agé de 31 ans, cet ancien détenteur du record du monde du 100 m brasse, a pris sa retraite des bassins en 2018. et ne faisait pas partie, a priori, des personnes susceptibles d'être gravement atteintes par le coronavirus. Pourtant l'ancien nageur assure que l'affaiblissement causé par la maladie persiste.

"Bien que les symptômes les plus graves (grosse fièvre) se soient apaisés, je continue de lutter contre une forte fatigue générale et une toux résiduelle, a encore détaillé van der Burgh. Toute activité physique telle que la marche me laisse épuisé pendant des heures."

Un risque pour les JO de Tokyo

Cameron van der Burgh va même plus loin. Selon lui, les sportifs préparant les JO de Tokyo pourraient se mettre en danger. Ceux qui auraient contracté la maladie accuseraient forcément un gros déficit physique dans leur préparation des épreuves et "une infection encore plus près de la compétition étant le pire".

Le champion olympique de 2012 craint également de voir les athlètes forcer et se mettre en danger à l'entraînement en raison de l'absence d'une décision du CIO sur un éventuel report des JO de Tokyo.

"Les athlètes continueront de s'entraîner car il n'y a aucune clarification sur les Jeux d'été et ils s'exposent ainsi à des risques inutiles, a fulminé l'ancien nageur. La santé passe avant tout, le Covid-19 n'est pas une blague." Ce dimanche, le CIO a ouvert la porte à un éventuel report des Jeux olympique mais s'est donné plusieurs semaines pour rendre une décision.

JGL avec l'AFP