RMC Sport

JO 2016, natation en eau libre : Aurélie Muller va saisir le TAS après sa disqualification

-

- - AFP

Invitée de l’Intégrale Rio sur RMC, Aurélie Muller a fait savoir qu’elle allait saisir le Tribunal arbitral du sport après sa disqualification lors du 10km en eau libre lundi aux Jeux olympiques de Rio.

Elle ne compte pas baisser les bras. Après sa disqualification lors du 10km en eau libre, lundi aux Jeux olympiques de Rio, Aurélie Muller entend tout faire pour récupérer sa médaille d’argent. Même si le CIO a rejeté la réclamation déposée par la Fédération française de natation. « La réponse a été donnée, ils ne reviendront pas sur leur décision, a confié la Française dans l’Intégrale Rio sur RMC. Mais on va continuer à se battre. On va aller au Tribunal arbitral du sport. On va tout faire pour récupérer cette médaille. »

En attendant, la nageuse de 26 ans accuse le coup. Forcément. « Ça ne s’effacera jamais. Ça fait maintenant partie de moi. C’est très dur, je vis des heures qui ne sont pas très drôles. Mais je me suis battue durant toute la course. J’ai fait la course que je voulais. Je n’ai aucun regret à avoir. Pour moi, c’était très clair à l’arrivée : j’étais deuxième et l’Italienne était troisième. Bien sûr, je l’effleure, mais à aucun moment je ne réalise un geste antisportif ou déloyal. C’est le jugement d’un seul homme. La plupart des juges n’était d’ailleurs pas d’accord. Donc c’est très dur parce que je déteste l’injustice, comme tout le monde. Et aujourd’hui, c’est vraiment injuste ».

>> JO 2016 : pourquoi le public brésilien est aussi bouillant (et pas fair-play) ?

Muller : « Je ne peux pas m’arrêter comme ça »

Malgré cette énorme frustration, Aurélie Muller ne compte pas renoncer à la compétition de haut niveau. Bien au contraire. « Pour le moment, je vais prendre du repos. Mais je sais que je vais revenir parce que je ne peux pas m’arrêter comme ça, assure-t-elle. Je n’ai pas dit mon dernier mot, donc je donne rendez-vous l’année prochaine ! »

>> JO 2016 : Katoatau, l'haltérophile qui danse comme une ballerine... pour sauver son île