RMC Sport

Argentine: Gonzalo Quesada redoute "la magie du XV de France"

Après avoir quitté le France et Biarritz l’été dernier, Gonzalo Quesada est devenu manager des Jaguares, franchise argentine, et adjoint de Mario Ledesma, sélectionneur des Pumas. Interrogé par RMC Sport, l’ancien du Stade Français évoque les forces de son équipe et de l’équipe de France qui s’affronteront en novembre mais aussi lors du Mondial 2019.

L’Argentine en grande forme avant les Bleus

"On ne se fait pas d’illusions, on est très honnêtes avec nous-mêmes. Quand on a pris l’équipe on était 10es (au classement de World Rugby, ndlr) et même avec de belles perfs dans le Rugby Championship (victoires contre l’Afrique du Sud et en Australie), on est aujourd’hui 9e nation du monde, c’est la réalité. A nous de faire le nécessaire dans la prochaine année pour travailler très fort d’abord sur les fondamentaux de notre jeu, de notre culture et de notre identité. Retrouver une philosophie, une manière de jouer qui nous appartient pour arriver à rivaliser avec les meilleurs du monde. La tournée de novembre (face à l’Irlande, la France et l’Ecosse) sera très importante dans cette optique mais on ne se trompe pas de chemin. L’objectif est de travailler sur le fond et d’amener une équipe solide mentalement et physiquement à la Coupe du monde au Japon en 2019."

Le danger du XV de France

"Les dernières saisons ont été assez mouvementées. Depuis le Mondial 2015, il y a eu pas mal de changements de staff. Je trouve en tout cas très intéressant ce qu’il s’est passé, cette ouverture entre la Fédération, le Ligue et les clubs, ça me parait très intéressant pour la France et dangereux pour nous. Il y a un niveau de joueurs excellent, ce n’est pas de la langue de bois. Je connais bien les joueurs français, dès qu’il y aura un peu d’alchimie, ils deviendront une menace pour toutes les nations, comme à chaque Coupe du monde. Je ne sais pas quel niveau les Français auront en novembre, et personne ne le sait, c’est la magie de l’équipe de France. On sera face à une équipe qui a besoin de se rassurer."

L’objectif de l’Argentine à la Coupe du monde 2019

"De manière plus générale, il faut s’assurer que l’équipe possède une forte identité, et qu’elle la défende à chaque sortie. L’Argentine, c’est une philosophie particulière, dans la façon de jouer, de se comporter, d’être. Sur ce chemin, on ne fera pas de concession. Responsabiliser le staff et les joueurs, ça passe par l’engagement. On a décidé de l’équipe que l’on veut être et le mot clé c’est l’engagement. C’est parfois un mot un peu léger, mais on a construit un fonctionnement autour de ça. On sait que derrière cette ligne là on aura des résultats. On ne va pas changer l’ordre des choses. On ne pensera pas résultat sans passer par là."

Un avenir en France? 

"Dans ma vie d’adulte, j’ai passé 18 ans et demi en France. En 2000, je suis parti passer deux saisons à Narbonne. J’avais fini la fac, mon diplôme en poche, science économique, j’étais en entreprise et ma vie était tracée après deux ans de rugby pro et puis je suis resté presque 20 ans, personne ne m’y a obligé. J’étais très heureux. Aujourd’hui, dans ma tête, je laisse la porte grande ouverte pour la France. Je reviendrai très souvent en France parce que j’ai beaucoup d’attaches. Après ma mission en Argentine, il y aura la possibilité. Vivre en France est une chose bien réelle."

Maureen Lehoux à Buenos Aires