RMC Sport

Australie-France: la grosse bourde qui prive les Bleus de la victoire

Devant à la sirène, le XV de France a perdu ce mercredi son test-match en Australie (23-21) à cause d'une dernière touche mal gérée.

A une action près, le XV de France tenait sa première victoire en Australie depuis 1990. Mais voilà, l'action a été mal négociée... Opposés aux Wallabies ce mercredi en test-match, les Bleus ont mené toute la rencontre, et menaient encore à la sirène (21-20). Pour valider cet inattendu succès, il leur fallait juste assurer une dernière touche, et dégager le ballon dans le ciel de Brisbane. Et puis est arrivé le drame, et la défaite (23-21).

Ce drame, il s'est écrit en trois actes. Le premier: une touche d'Etrillard mal ajustée pour Cretin, et contestée par un Australien. Le deuxième: Iribaren qui récupère en urgence un ballon qui traîne, court vers ses propres poteaux, et sert à bout portant Jaminet. Le troisième: ce même Jaminet qui panique face à la vague jaune qui déferle, et se débarasse du ballon, en tentant une passe vers Damian Penaud, dans un secteur sans équipier, pour l'interception adverse.

"On retient cette action"

La suite était écrite. Après plusieurs phases de jeu, la France a commis une faute synonyme de pénalité pour l'Australie, et de victoire sur le fil... "On savait qu’après (la perte de balle), ça allait être compliqué, a résumé le capitaine Anthony Jelonch après la rencontre... Même si on a tout donné, on a fini par faire une faute, et voilà, ils sont passés devant."

Un brin dégoûté, Gabin Villière a admis être passé par toutes les émotions. Sauf celle ressentie lorsque l'on lève les bras vers le ciel... "C'est un fait de jeu qui arrive régulièrement, mais là il y a ce coup du sort sur la dernière action, regrette-t-il. On aurait pu faire d’autres choix ou prendre des points avant, on retient cette action où on dérape, c'est cruel, parce que c'est celle-ci qui nous fait perdre. Mais on va se poser pour analyser nos erreurs et ne pas les refaire."

C.C. avec JF.P.