RMC Sport

Australie-France: Jelonch explique la très grosse erreur des Bleus à la sirène

Alors qu'il menait à la sirène, le XV de France remanié s'est finalement incliné ce mercredi en Australie pour son premier test-match (23-21). A cause d'un ballon perdu sur une ultime touche...

Ils le tenaient, ce premier succès dans l'hémisphère sud depuis 2009... Les joueurs du XV de France le tenaient fermement, et l'ont laissé s'échapper, au dernier moment. Partis défier l'Australie ce mercredi en test-match, avec un groupe remanié, les Bleus ont fait la course en tête toute la partie, et menaient encore d'un point à la sirène (21-20), avec la balle en main. Il leur fallait juste gagner une touche, et ressortir le ballon. Ils n'y sont pas parvenus, et l'Australie s'est imposée (23-20).

Forcément touché, le capitaine Anthony Jelonch (futur Toulousain) a tenté après la rencontre de décrire cette action de la défaite.

"On savait qu’après, ça allait être compliqué..."

"On obtient une touche en fin de match, on annonce une touche pour la dévier vers le 9 et sortir la balle, mais les Australiens nous embêtent, raconte-t-il. Teddy (Iribaren) est sur la reculée, il fait la passe à Melvyn (Jaminet) et puis on se fait intercepter. On savait qu’après, ça allait être compliqué... Même si on a tout donné, on a fini par faire une faute, et voilà, ils sont passés devant."

Pour priver les hommes de Fabien Galthié d'un succès presque historique, et surtout d'un résultat que personne n'attendait. "On est très déçus ce soir, reconnaît Jelonch. Mais on va relever la tête, et je vous promets que mardi prochain (pour le deuxième match) on sera prêts."

Un état d'esprit que voulait aussi afficher le sélectionneur. "Il faut vite basculer, ne pas nourrir de regrets, estime Galthié. On travaille sur des scénarios pour les trois dernières minutes, celui-là fait partie des scénarios qu’on n’avait pas travaillés. Tant mieux. On continue à essayer de progresser. On va passer à autre chose, on est 41 joueurs plus un staff tournés vers le prochain rendez-vous."

C.C.