RMC Sport

Belgique-Espagne: de lourdes suspensions pour les joueurs qui s'en sont pris à l'arbitre

Belgique-Espagne

Belgique-Espagne - AFP

Cinq joueurs français évoluant pour la sélection espagnole ont été sanctionnés par la Fédération européenne pour leur comportement lors du match de qualification pour le Mondial 2019 perdu contre la Belgique en mars. Ils ont été jugés coupables d'agression verbale et physique, et d'avoir proféré des menaces.

Les décisions de l'arbitre roumain en charge de Belgique-Espagne, dont le résultat (18-10) avait profité à la Roumanie, qualifiée pour la Coupe du Monde 2019 au détriment des Espagnols, étaient au cœur d'une vive polémique depuis mars dernier. Après avoir reporté sa décision à plusieurs reprises, Rugby Europe a annoncé mardi dans un communiqué les suspensions de cinq joueurs français évoluant pour la sélection espagnole.

Ils ont écopé de lourdes suspensions pour avoir poursuivi l'arbitre roumain après ce match de qualification pour la Coupe du monde 2019. Très critiquée depuis cette rencontre au résultat controversé, la fédération européenne de rugby a infligé 43 semaines de suspension à Sébastien Rouet (Narbonne), 36 semaines à Guillaume Rouet (Bayonne), et 14 semaines à Pierre Barthère (Montauban), Lucas Guillaume (Narbonne) et Mathieu Belie (Nevers).

Agressions verbales, physiques et menaces

Au coup de sifflet final, ces joueurs s'en étaient pris à l'arbitre roumain Vlad Iordachescu, qu'ils accusaient d'avoir favorisé les Belges pour permettre la qualification de la Roumanie pour le Mondial 2019. Le capitaine espagnol Jaime Nava s'était ensuite excusé pour le comportement de ses joueurs. Les frères Rouet ont été jugés coupables d'agression verbale et physique, les trois autres d'avoir proféré des menaces.

Les sanctions prennent effet immédiatement pour les joueurs impliqués, tant en équipe nationale qu'avec leurs clubs respectifs. La Fédération espagnole (FER) doit consulter les joueurs pour décider d'un éventuel appel. Ils disposent d'une semaine pour contester les sanctions. La FER, qui estime que son équipe a été lésée lors de 19 décisions au cours du match, a demandé que le match soit rejoué en raison du "manque d'impartialité, d'objectivité et d'indépendance" des trois arbitres roumains de la rencontre.

Encore un espoir pour l'Espagne

La Fédération internationale, World Rugby, a annoncé de son côté en début de mois qu'elle allait former un "comité des litiges indépendant pour examiner les différends" nés de Belgique-Espagne qui ont eu un impact sur l'ensemble du processus de qualification pour la Coupe du monde dans la zone Europe. Même si le résultat de la rencontre est entériné, l'Espagne a encore une petite chance de se qualifier pour le Mondial 2019 au Japon.

Il lui faudra pour cela l'emporter lors d'un barrage simple face au Portugal, et disputer ensuitre un second tour de barrage contre les Samoa, en match aller-retour cette fois-ci.

VIDEO - Maestri : "Tout ce que j'ai vécu au Stade Toulousain est exceptionnel"

RR avec AFP