RMC Sport

Mondial de rugby 2019: décision encore reportée pour le litige autour du match Belgique-Espagne

-

- - AFP

La Fédération espagnole de rugby a annoncé ce jeudi que la décision concernant le litige autour du match Belgique-Espagne qualificatif pour la Coupe du monde 2019 était une nouvelle fois reportée. Eliminée, la sélection ibérique souhaite rejouer le match en raison des décisions de l'arbitre roumain.

Rugby Europe a de nouveau reporté sa réponse quant à la demande espagnole de faire rejouer Belgique-Espagne, match de qualification pour la Coupe du monde 2019 arbitré par un Roumain et dont le résultat (18-10) a profité à la Roumanie, qualifiée aux dépens de l'Espagne, a indiqué la Fédération espagnole (FER) jeudi. "La réunion des membres du Comité exécutif de Rugby Europe (...) prévue ce jeudi 29 mars par téléconférence pour évoquer la réclamation de la FER de faire rejouer Belgique-Espagne a été reportée à la semaine prochaine, sans précision de jour ni d'horaire", a déclaré la FER dans un communiqué.

Un 3e report

Rugby Europe a justifié ce 3e report en une semaine par le besoin de "recueillir plus d'informations avant de prendre une décision", selon FER, qui estime que son équipe a été lésée 19 fois au cours du match par des décisions partiales de l'arbitre roumain Vlad Iordachescu.

Rugby Europe avait déjà reporté sa décision de vendredi, après la réunion du comité de sélection des arbitres, à lundi, puis de lundi à jeudi, près de deux semaines après la défaite qui a privée l'Espagne d'une qualification directe pour la Coupe du monde.

Lundi, Rugby Europe, dont le président Octavian Morariu est également de nationalité roumaine, avait déjà invoqué le fait de "disposer d'éléments complémentaires" pour expliquer le nouveau report.Juste après le coup de sifflet final, les joueurs espagnols, très frustrés, avaient poursuivi l'arbitre qui a regagné les vestiaires sous escorte. Si sa défaite en Belgique devait être confirmée, l'Espagne pourrait encore se qualifier pour la Coupe du monde à l'issue de deux tours de barrages, contre le Portugal puis contre les Samoa.

VIDEO - Urios : "Un sentiment de honte"

AFP