RMC Sport

Clermont-Racing: "Il y a eu des choses choquantes", Azéma critique l’arbitrage

Franck Azéma

Franck Azéma - AFP

Clermont s’est incliné ce dimanche en quart de finale de la Champions Cup contre le Racing 92 (17-28). Après la rencontre, le manager Franck Azéma a regretté quelques décisions arbitrales en défaveur de son équipe.

Un match spectaculaire, un suspense total pendant une heure de jeu avant… le tournant de la rencontre. Alors que Clermont menait 17-16 devant le Racing 92 en quart de finale de la Champions Cup, le stade Michelin a été refroidi par un essai francilien signé Andreu. Problème, la dernière passe de Carter laissait place à une forte suspicion d’en-avant. Après visionnage des images, l’arbitre de la rencontre Wayne Barnes décidait tout de même de valider cet essai, synonyme de coup de massue pour les Auvergnats qui allaient finalement s'incliner (17-28).

De quoi forcément rendre amer le manager Franck Azéma. "J'ai l'impression que les mecs ont mouillé le maillot, qu'on a essayé de jouer le maximum de ce qu'on était capables de livrer. Mais après y'a un en-avant d'un mètre sur le truc de Carter, si on accorde ça... Morgan (Parra) prend l'avant-bras (de Le Roux) dans la gueule, c'est une simple pénalité… Il y a des choses qui sont choquantes. Je ne vais pas me cacher derrière ça, c'est pas là-dessus qu'on le perd (...) mais ça fait râler que ce soit sur des choses litigieuses comme ça."

Parra: "Il n’y a pas vol non plus"

Morgan Parra, de son côté, a regretté cette élimination, synonyme de fin de saison sans saveur. "Ça m'embête car l'année prochaine, on n'aura pas la chance de jouer la Coupe d'Europe et derrière on n'a pas de championnat pour se rattraper sur quelque chose. C'est une saison à mettre de côté. On est tombés face au Racing, qui était venu pour gagner ici. On ne peut pas leur reprocher de ne pas avoir fait le jeu, ils gagnent, y a pas non plus vol." Une défaite qui va laisser aussi quelques traces dans les rangs clermontois. Sébastien Vahaamahina a été touché à l'épaule, Peceli Yato aux ischios, et Arthur Iturria victime d'une commotion.

VIDEO. Sa blessure, Clermont, le XV de France : entretien avec Camille Lopez

D.W avec Julien Teillier