RMC Sport

Coupe du monde féminine: les Bleues décrochent le bronze en donnant une leçon au Canada

Éliminées en demi-finale la semaine passée par la Nouvelle-Zélande, les Bleues ont parfaitement rebondi, ce samedi matin, et ont décroché la médaille de bronze avec panache, en disposant facilement du Canada (36-0) pour conclure la Coupe du monde de rugby.

L’honneur est sauf : le XV de France termine son épopée néo-zélandaise en Coupe du monde par une victoire probante face au Canada lors de la petite finale (36-0). Dans un match maîtrisé de bout en bout, les joueuses de Thomas Darracq ont, encore une fois, terminé le match avec aucun point encaissé. En attaque, les Bleues se sont appliquées avec 5 essais. Un beau cadeau d’adieu à Marjorie Mayans, Safi N’Diaye, Céline Ferer, ainsi que Laure Sansus, blessée contre l’Angleterre, qui prennent leur retraite internationale sur ce succès.

Une première mi-temps à sens unique

Les premières minutes sont âpres, mais c’est la France qui tire son épingle du jeu en ouvrant le score à la 12e minute grâce à un essai en puissance de Madoussou Fall, transformé par Caroline Drouin. Requinquées par cet essai, les Bleues continuent de mettre la pression sur les Canadiennes et se retrouvent à nouveau dans leur camp. Caroline Drouin ajoute trois points et porte le score à 10-0 à la 20e. La France est en place, mais un faux rythme s’installe pendant plusieurs minutes jusqu’à la 35e.

Sur un ballon dans les 22 du Canada, Gabrielle Vernier franchit le premier rideau. Face à la dernière défenseuse, la joueuse de Blagnac joue parfaitement le 2 contre 1 et donne la balle à Pauline Bourdon qui s’en va entre les poteaux. Caroline Drouin transforme, 17-0. La France se libère et inscrit le troisième essai de la rencontre juste avant la mi-temps, Bourdon, encore elle, amorce petit côté sur un maul dans les 22, transmet à Drouin qui envoie à Marine Ménager. L’ailière ne se fait pas prier et s’écroule dans l’en-but en coin. 22-0 à la mi-temps.

Marine Ménager voit double

La deuxième mi-temps démarre comme la première. La France inscrit le premier essai grâce à un essai de filou d’Annaëlle Deshaye, la pilier s'extrait d’un maul à quelques mètres de l’en-but pour aller aplatir. Drouin transforme, 29-0. Tout roule pour Gaëlle Hermet et ses coéquipières. À l’heure du jeu, Marine Ménager s’offre un doublé en bout de ligne. La transformation de Drouin passe, la France mène 36-0.

La fin du match est plus hachée. Gabrielle Vernier écope d’un carton jaune pour un plaquage haut. Marine Ménager sort sur blessure, mais, le banc étant déjà vidé, la France se retrouve à devoir jouer à 13 pendant plusieurs minutes. Mais ce sous-nombre n’inquiète pas les Bleues qui terminent le match sans encaisser un seul point. Elles n’auront rien lâché jusqu’au coup de sifflet final et s'offrent une médaille de bronze plus que méritée.

Gauthier Baudin en Nouvelle-Zélande