RMC Sport

Coupe du monde 2023: "Excité", Ollivon veut le choc France-Nouvelle-Zélande en ouverture

Invité du Super Moscato Show sur RMC ce lundi, le capitaine du XV de France Charles Ollivon a réagi au tirage au sort de la Coupe du monde 2023, et notamment au choc entre les Bleus et la Nouvelle-Zélande. La France ayant le choix du calendrier, le troisième ligne aimerait affronter les All Blacks dès le match d'ouverture.

"C’est clairement aujourd’hui que la Coupe du monde démarre", reconnait-il. Charles Ollivon, capitaine du XV de France, a assisté ce lundi à Paris au tirage au sort du Mondial 2023, et a donc découvert les futurs adversaires des Bleus: deux équipes issues des qualifications, qui pourraient être le Canada (ou les Etats-Unis) et la Namibie, ainsi que l'Italie et surtout, la Nouvelle-Zélande.

De quoi lui ouvrir l'appétit. "Franchement je suis heureux d’affronter les All Blacks, a réagi le troisième ligne du RCT dans le Super Moscato Show, sur RMC. On connait le palmarès des Néo-Zélandais, on sait qu’à chaque compétition ils finissent soit en demie, soit en finale, soit vainqueurs. On les connait. C’est excitant de pouvoir jouer contre eux."

"Ça te permet de rentrer de suite dans la compétition"

Reste à savoir quand. En qualité de pays hôte, la France pourra en effet décider de l'ordre de ses matchs de poule. Et déjà, plusieurs écoles s'affrontent: ceux qui veulent un feu d'artifice d'entrée, et donc un choc Bleus-Blacks en ouverture du Mondial, et ceux un peu plus pragmatiques, qui préféreraient d'abord affronter (et battre) l'Italie pour faire un grand pas vers les quarts de finale, avant de défier les Néo-Zélandais.

Ollivon, lui, fait partie de la première catégorie. "Moi je souhaiterais que ce soit le match d’ouverture, car ça te permet de rentrer de suite dans la compétition en terme d’intensité, explique-t-il. Je pense que c’est le top pour bien entrer dedans, et immédiatement."

"Tout le monde est à fond dans le projet, tout le monde y croit"

Même si la route est encore longue. "On sait très bien qu’il y a tout un tas de batailles à gagner avant septembre 2023, observe Ollivon. Il y a un Tournoi des VI Nations qui va démarrer rapidement, d’autres tournois, des tournées. Il va s’en passer des gros matchs avant... On risque d’ailleurs de jouer les All Blacks dès l’automne prochain, ce sera bien d’avoir ce rendez-vous dans un coin de la tête."

Une chose est sûre: Ollivon, en capitaine optimiste, voit un avenir radieux pour les Bleus. "Au Japon (en 2019, ndlr), il s’est passé quelque chose dans le groupe, dans l’état d’esprit et le travail, confie le Toulonnais. Maintenant, on surfe sur cette dynamique-là, il y a un groupe de leaders bien en place, il n’y a que des mecs avec un bon état d’esprit, qui travaillent dans le même sens, qui sont derrière le staff. Tout le monde est à fond dans le projet, tout le monde y croit. Quand il y a les résultats en plus, ça se passe bien."

CC