RMC Sport

Coupe du monde: énorme engouement autour du Japon

Le Japon s'apprête, ce dimanche (12h15) au Stade Ajinomoto, à affronter l'Afrique du Sud pour le premier quart de finale de son histoire en Coupe du monde. A domicile, l'engouement monte autour de la sélection nationale, créant des ruptures de stock pour les produits officiels, notamment le maillot des Brave Blossoms qui s'arrache au point d'être devenu introuvable ou presque.

A quelques jours d'affronter l'Afrique du Sud ce dimanche (12h15) pour le premier quart de finale de Coupe du monde de son histoire, l'engouement autour de la sélection japonaise n'a jamais été aussi haut. Pour preuve, le maillot du Japon est actuellement en rupture de stock après la qualification historique obtenue après la victoire face à l'Ecosse dimanche dernier (28-21). 

Ce sont plus de 200.000 tuniques qui ont déjà été vendues selon World Rugby. Un réel engouement puisque la demande dépasse l'offre avec un maillot qui se fait de plus en plus rare. "La demande pour tous les articles de la sélection japonaise est très forte, surtout pour les maillots. Ils se vendent comme des petits pains. Dès que nous en recevons, nous en mettons peut-être 200 en rayon et ils se vendent en 2 ou 3 heures maximum, indique Danny Robinson, manager du megastore de la Coupe du monde. Les gens font la queue dès qu'ils savent que nous avons des maillots."

"Pas sûr qu'on puisse se préparer à ce genre de bruit"

"Nous avons gagné des billets pour aller voir le quart de finale et nous allons voir le Japon jouer contre toute-attente. Nous voulions des maillots mais nous n'avons pas réussi à en trouver, nous sommes déçus", explique une locale, qui aura l'occasion malgré tout peut-être d'assister au possible exploit des Brave Blossoms face à l'Afrique du Sud. En 2015, le Japon battait déjà les Springboks en phase de poules (32-34) même si les joueurs nippons n'avaient pas réussi ensuite à se qualifier pour les quarts. 

De là à craindre une nouvelle défaite pour l'Afrique du Sud au Stade Ajinomoto qui s'annonce plein avec près de 50.000 spectateurs? "Je ne suis pas sûr qu'on puisse vraiment se préparer à ce genre de bruit. Le stade va être plein. Il faut juste rester concentré, dans l'instant, et ne pas se laisser porter par l'atmosphère", a anticipé le demi de mêlée Herschel Jantjies, qui devrait débuter sur le banc dimanche. "Nous avons joué contre le Japon en septembre dernier lors de notre préparation. Il y avait un peu de pression après ce qui s'était passé en 2015. Mais nous savions que notre plan de jeu était fiable. (...) Ils ont travaillé sur plusieurs aspects et sont aujourd'hui meilleurs qu'en septembre", a rappelé aussi Jantjies, revenant sur le match de préparation largement dominé en septembre dernier (41-7). En cas de nouvel exploit japonais, le pays pourrait basculer dans une douce folie, en attendant une éventuelle demi-finale face au vainqueur de la rencontre entre la France et le pays de Galles (dimanche, 9h15). 

GL avec Sarah Griffon