RMC Sport

Coupe du monde: Japon-Ecosse finalement repoussé à lundi en raison de son importance?

Si le typhon Hagibis devait empêcher la tenue du match entre le Japon et l’Ecosse, prévu dimanche, World Rugby pourrait déroger à sa règle en n’annulant pas la rencontre mais en la repoussant à lundi. Surtout en raison du suspense qui reste entier dans la poule A.

La menace du typhon Hagibis qui se rapproche du Japon perturbe grandement la fin du premier tour de la 9e Coupe du monde de rugby. Plusieurs matches prévus samedi et dimanche sont en suspens en raison du cyclone, dont celui entre la France et l’Angleterre, prévu samedi (10h15). L’éventualité d’une annulation pure et simple de ces matches est fortement avancée. Sauf peut-être pour un: celui entre le Japon et l’Ecosse, prévu dimanche.

Un vrai problème d'équité

Selon le journal The Scotsman, World Rugby pourrait ne pas annuler cette rencontre mais la reporter au lendemain. Car s’il n’y a plus grand suspense dans les poules C (Angleterre et France qualifiées, reste à déterminer dans quel ordre) et D (Pays de Galles et Australie qualifiés, reste à déterminer dans quel ordre), ce n’est pas le cas dans la poule A. L’Ecosse (10 points) est 3e avant la dernière journée, derrière le Japon (14 pts) et l’Irlande (11 pts).

Si le match entre les Brave Blossoms et le XV du Chardon est juste annulé, le match nul 0-0 sera acté. Les Ecossais auraient alors toutes les raisons de protester car ils seraient éliminés sans avoir pu défendre leurs chances. C’est ce problème d’équité qui laisse la Fédération internationale de l’ovalie envisager un report.

Le cas de ce Japon-Ecosse n’occulte pas d’autres problèmes similaires. Dans la poule C, si le XV de France et le XV de la Rose voient leur "Crunch" annulé, la suite de la compétition sera sans doute tracée: les Bleus joueront probablement le pays de Galles en quarts de finale et les Anglais hériteront de l’Australie. Une suite de compétition fixée parce que des matches ont été annulés, voilà qui susciterait - et suscite déjà - de nombreux débats et interrogerait davantage sur l’organisation de ce Mondial, surtout si une exception est faite pour le Japon-Ecosse.

N.B