RMC Sport

Coupe du monde: le pays de Galles pour les Bleus en quarts

Vainqueur de l’Uruguay (35-13) pour son dernier match des poules de la Coupe du monde au Japon, le pays de Galles termine premier du groupe D. Les Gallois affronteront donc le XV de France dimanche prochain (9h15) lors des quarts de finale.

C’était attendu, c’est désormais officiel. L’équipe de France jouera sa place dans le dernier carré de la Coupe du monde de rugby contre le pays de Galles dans une semaine à Oita. Ce dimanche, le XV du Poireau a confirmé son rendez-vous avec les Bleus en dominant l’Uruguay (35-13) lors de son dernier match du groupe D.

Grâce à ce succès bonifié, les hommes de Warren Gatland ont repris la première place de leur poule devant l’Australie. Si les Uruguayens ont tenté de résister face à une équipe galloise largement remaniée, les Britanniques n’ont jamais tremblé même s’ils ont pris leur temps pour tuer le match.

L’Uruguay a bien résisté

Après une vingtaine de minutes où seules quelques fautes de main des Gallois les ont empêchés de prendre l’avantage, Nicky Smith a marqué le premier essai du match. Après une grosse session de pick and go, le pilier a fini le travail de son paquet d’avants (7-0, 18e). Deux pénalités de l’ouvreur Felipe Berchesi avant la pause ont brièvement entretenu l’espoir d’un exploit uruguayen (7-6,40e). 

Mais après la mi-temps, les coéquipiers de Leigh Halfpenny ont rapidement repris leur marche en avant. Josh Adams a concrétisé un beau mouvement des trois-quarts (14-6, 49e) puis son pack a été récompensé par un essai de pénalité.

En face, les Uruguayens n'ont pas baissé la tête et l'essai du talonneur German Klesser leur a permis de sauver l'honneur avant de voir Tom Williams et Gareth Davies inscrire deux derniers essais gallois dans les dernières minutes du match (35-13, 80e). Bonus dans la poche et avec aucun blessé à déplorer, le pays de Galles a bien fini la phase de poule même si la prestation du jour n'a pas été brillante.

Gallois et Français déjà parés pour le quart

Ce match face à l’Uruguay constituait une formalité et Warren Gatland semblait déjà tourné vers le duel à venir contre la France. Voilà pourquoi le sélectionneur gallois a laissé la plupart de ses cadres au repos (Alun Wyn Jones, Navidi ou encore Jonathan Davies) face aux Sud-Américains. Le jeu du XV du Poireau en a pâti, notamment en l’absence de Dan Biggar après sa commotion, mais l’essentiel était ailleurs ce dimanche à Kumamoto. 

Avec quatre victoires en autant de rencontres dans ce Mondial, les Gallois aborderont leur quart de finale face aux Bleus dans la peau du favori. Une situation qui ne semble pas inquiéter Jacques Brunel. Le sélectionneur tricolore est déjà rentré dans son match. "Le pays de Galles présente un profil similaire à celui de l’Angleterre dans le sens où cette équipe joue dans des zones identiques, a expliqué le patron du XV de France en conférence de presse. Elle a montré beaucoup d’allant dans cette Coupe du monde alors qu’on la voyait comme une sélection très défensive. Elle a beaucoup marqué. Mais c’est une équipe que l’on connaît bien et dont on connaît la force."

Après avoir buté de peu face aux Gallois lors des deux dernières confrontations en 2018 (13-14) et 2019 (19-24), la France espère bien prolonger son aventure nipponne dimanche prochain. A défaut d’un crunch contre l’Angleterre, les Bleus se sont offert un gros challenge face au pays de Galles.

Jean-Guy Lebreton