RMC Sport

Sexton: "Que l'on soit à notre top contre la France"

L’Irlande et la France vont se disputer, ce dimanche à Cardiff (17h45), la première place de la poule D de cette Coupe du monde. Pour Jonathan Sexton, l’ouvreur du XV du Trèfle, son équipe devra hausser son niveau si elle veut battre les Bleus.

Jonathan, vous qui avez joué au Racing 92, quelle est votre vision du rugby français ?

On a l'impression que le VI Nations est un fardeau en plein milieu de leur saison de Top 14. C'est l'impression que j'ai eue, que ça perturbait leur championnat en quelque sorte. Ils se préparent énormément pour la Coupe du monde, ils utilisent beaucoup de joueurs pendant le VI Nations pour avoir un large réservoir. Ils ont été souvent en demi-finale, en finale. Ils auraient peut-être même mérité de gagner il y a quatre ans, tout ça en ayant été en difficulté dans leur groupe. Il faut garder ça en tête mais en même temps rester concentré sur nous-mêmes.

L’un des défis pour l’Irlande sera de contenir Mathieu Bastareaud…

Oui, il est difficile à arrêter. Je pense que je suis bien placé pour en parler. J'ai déjà essayé sans réussite par le passé. Il attire beaucoup de défenseurs. Il a l'air au top de sa forme. Mais c'est pareil pour toute l'équipe, ils ont beaucoup de puissance et de vitesse à l'arrière. Il va falloir être à notre meilleur niveau. Je pense que l'on va trouver les bonnes parades pour essayer de les arrêter. C'est l'un de leurs meilleurs porteurs, il va falloir faire très attention à lui mais si vous vous focalisez trop sur lui, alors des gars comme Fofana ou Dumoulin vont trouver les brèches. On va s'assurer d'être bien préparé, on va bien le surveiller mais ils ont partout des joueurs qui peuvent nous faire mal, donc il va falloir hausser notre niveau.

Avez-vous été surpris d’être autant accroché par l’Italie (16-9) ?

On s'attendait à un tel challenge mais en même temps on ne les avait pas vus à ce niveau depuis un moment, un peu comme s'ils avaient avancé cachés. Et peut-être qu'ils nous ont eus par surprise aussi. Concernant la France, on espérait être dans cette position à ce stade. L'idée maintenant c'est de bien se préparer cette semaine. On a eu de bons résultats face à eux mais ça faisait suite à de gros matches de notre part. On est face à une équipe qui atteint toujours son meilleur niveau au cours d'une Coupe du monde. Il va donc falloir que l'on soit à notre top pour briller.

Aviez pris de haut cette équipe italienne ?

Non, je ne crois pas. Peut-être qu'on a été un peu surpris, c'est possible. Nous nous sommes bien préparés pour ce match mais ce n'était pas la même équipe d'Italie que dans nos séances vidéo. Ils étaient à leur meilleur niveau. On a dû piocher et au final on a « gagné moche ». Des fois, c'est ce qu'il faut faire. Je préfère être dans cette situation avant le match face à la France que d'avoir perdu.

Fabien Fougeray