RMC Sport

France-Australie: la défaite des Bleus en quatre questions

Jean-Marc Doussain

Jean-Marc Doussain - AFP

A l’issue d’une rencontre spectaculaire, l’Australie a dominé le XV de France 23-25 ce samedi au Stade de France lors de la tournée d’automne. Voici ce qu’on pouvait retenir de choc en quatre questions.

Qui a remporté le match des charnières ?

A travers leur efficacité et leur activité, Bernard Foley et Will Genia ont dominé les débats face à la charnière Machenaud-Doussain. Si le Toulousain a inscrit un essai, et que Maxime Machenaud a apporté huit points au pied, il était bien difficile de rivaliser avec un Genia « extraordinaire » selon Denis Charvet et surtout un Bernard Foley des grands soirs, auteur d’un essai et dix points au pieds. « Il s’amuse, il se régale, c’est un métronome. C’est ça un demi d’ouverture aujourd’hui », souligne admiratif le membre de la Dream Team RMC Sport.

Pourquoi Quade Cooper était-il absent ?

Si Quade Cooper devait occuper le poste d’ouvreur face aux Bleus, c’est Bernard Foley qui était sur la pelouse du Stade de France. L’ancien Toulonnais a dû renoncer suite à une blessure à la cheville. « Je pensais que ce serait ok », a twitté Cooper. A moins que Michael Cheika ait fait un coup de bluff… gagnant.

A lire aussi>> Revivez France-Australie

Le message de plaisir de Guy Novès est-il passé ?

Oui, indiscutablement. « Je veux voir le XV de France jouer avec plaisir », répète souvent Guy Novès depuis qu’il est aux commandes des Bleus. Malgré cette défaite face à une très grande équipe d’Australie, les Tricolores ont séduit. Ils ont très peu joué au pied et privilégié le jeu à la main. Résultat, du mouvement et trois essais. « On a vu une très belle équipe de France, note Charvet. Les intentions étaient là à l’image du match face aux Samoa. Est-ce que c’est le message de Guy Novès ? Sûrement. En tout cas, je ne suis pas frustré mais plein d’espérances. » Il en faudra pour affronter les All Blacks dans une semaine.

A lire aussi>> Test-match : l’Italie crée la sensation face à l’Afrique du Sud

Les trois quarts ont-ils été à la hauteur ?

Clairement oui. Les deux ailiers d'origine fidjienne Vakatawa et Nakaitaci ont donné du fil à retordre aux Australiens. Le premier a inscrit le premier essai (17e) après une superbe entame de match des Bleus. Quant à Nakaitaci, il a réalisé un gros match. "Ce sont deux titulaires en puissance, deux joueurs sur lesquels ont peut rebondir et enchaîner", note Charvet. Fofana s'est lui aussi illustré avec un essai (65e) tandis que Spedding s'est montré très costaud, et rugueux dans le combat à l'image du sang sur son visage qui l'a obligé à quitté temporairement ses partenaires. "Il est sûr et avance tout le temps", observe Charvet. Dommage qu'il ait vendangé un cinq contre deux en fin de rencontre.